Le gouvernement va supprimer 25 petites taxes d'ici à 2020

  • cBanque avec AFP
  • ,
Darmanin lors de la présentation PLF2018
Capture d'écran - Ministères de Bercy

Le gouvernement va supprimer 25 petites taxes d'ici à 2020, « dont une vingtaine l'année prochaine », pour un montant total de 400 millions d'euros, a annoncé mercredi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, lors d'une rencontre à Bercy avec plusieurs centaines de cadres de son ministère.

« Nous allons supprimer 25 petites taxes, celles qui ont moins de 150 millions d'euros de rendement, dans les deux prochains budgets », a déclaré M. Darmanin. « Nous avons prévu 400 millions d'euros pour ces deux années », a ajouté le ministre, en précisant qu'« une vingtaine » de ces taxes seraient supprimées dès le projet de loi de finances pour 2019.

Le ministre avait déjà annoncé au printemps des suppressions de certaines taxes à faibles rendements, mais seulement pour l'année 2019, et sans préciser le nombre d'impôts concernés. Le chiffre évoqué était alors de 200 millions d'euros. Les taxes à faible rendement, comme la « taxe sur les farines » ou la « taxe ski de fond » servant à financer les sports nordiques, font l'objet de critiques récurrentes, étant accusées d'accroître la complexité du système fiscal français.

Dans un rapport remis au gouvernement au début du quinquennat de François Hollande, l'Inspection générale des Finances (IGF) avait recommandé de supprimer entre 90 et 120 petites taxes pour concentrer « le financement des acteurs publics sur un nombre limité de grandes impositions ». Mais cette « remise à plat » n'a pas eu lieu, seules une quinzaine de taxes ayant été supprimées entre 2014 et 2017, selon l'Observatoire des politiques budgétaires et fiscales du cabinet EY, qui fait état de dix taxes nouvelles créées sur cette période.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.