Robo-conseiller : Aviva et Macif s'investissent

Un homme regardant un site de bourse en ligne
© ambrozinio - Fotolia.com

Aviva France et Macif ont injecté 1,8 million d’euros dans Fundvisory, une fintech qui assiste les conseillers dans le suivi de leurs clients. Les deux assureurs étaient par ailleurs déjà clients de la start-up.

Après l’avoir essayée, la Macif et Aviva France l’ont finalement adoptée. Les deux assureurs ont annoncé le 10 juillet dernier leur entrée au capital de la fintech française Fundvisory. Montant de l’opération : 1,8 million d’euros, dont 60% émanent d’Aviva, via son fonds Innov’Now, et 40% ont été apportés par le groupe Macif, via son véhicule d'investissement Macif Innovation. Les fondateurs de la start-up, Romain Deguest, Nicolas Gonzalez et Laurent Jaumotte, conservent toutefois les rênes.

Créée en 2015, Fundvisory se présente comme une « plateforme digitale de conseil financier » à destination des « acteurs de l’épargne individuelle et collective ». Au travers de CRM, c’est-à-dire d’outils améliorant et facilitant la connaissance client, la plateforme assiste les conseillers patrimoniaux. « Elle permet non seulement de fluidifier et d'encadrer la collecte et la souscription de nouveaux produits, mais aussi et surtout de travailler sur le stock des clients et l’optimisation de leur connaissance et de leurs encours », détaille le communiqué commun.

La start-up compte parmi ses clients Epargne Actuelle et OFI Patrimoine, filiales respectives de Aviva France et du groupe Macif, Generali ou encore Natixis Interépargne. Grâce à cet argent frais, Fundvisory espère se développer en France mais aussi préparer son déploiement en Europe.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juillet 2018