psa

Epargne : le taux moyen du PEL ne bouge plus

Plan Epargne Logement
© philippe Devanne - Fotolia.com

2,69% : c’est le rendement moyen des PEL ouverts en France, selon la Banque de France. Un taux qui ne bouge quasiment plus depuis le début 2016.

Un taux de 2,50% pendant plus de 10 ans, puis ramené en quelques mois à 1%, qui plus est imposable : c’est peu dire que le Plan épargne logement a perdu en attractivité. Petit à petit, il entre ainsi dans une sorte d’hibernation, avec des collectes de plus en plus faibles. Conséquence : le taux moyen du PEL ne bouge quasiment plus. En mai, il s’est établi à 2,69%, comme en mars et avril, et à peine en dessous de ce qu’il était il y a deux ans (2,77%), selon les statistiques de rémunérations des dépôts bancaires de la Banque de France.

Les statistiques du récent rapport de l’Observatoire de l’épargne réglementée (OER), également édité par la Banque de France, permettent de mieux comprendre ce statu quo. Sans surprise, les dernières générations de PEL ont peu convaincu les épargnants : les PEL à 1%, ouverts depuis août 2016, représentent 9% des plans mais seulement 3% de l’encours total du produit. La grande majorité (67%) des 270 milliards d’euros placés par les Français se trouve sur des PEL à 2,50%, ouverts entre août 2003 et janvier 2015. Les PEL anciens, ouverts au 20e siècle et rémunérés 3,27% et plus, ne représentent eux que 5% des plans, mais toujours 12% de l’encours.

Statu quo en mai pour la rémunération des dépôts

Le PEL n’est pas l’exception : en mai, la rémunération moyenne de tous les types de dépôts des ménages est restée stable sur un mois : 0,26% pour les livrets bancaires à taux de marché, 0,79% pour les livrets à taux réglementés, 0,03% pour les dépôts à vue et 0,91% au global. Seul le rendement moyen des comptes à terme inférieur ou égal à 2 ans se relève un peu : 0,90%, contre 0,86% en avril.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juillet 2018