Macron prend l'exemple du RSA pour critiquer un système « trop complexe » et « peu humain »

Emmanuel Macron en Russie en 2017
CC - Wikimedia commons / www.kremlin.ru

Emmanuel Macron a pris mercredi l'exemple du RSA pour critiquer un système de lutte contre la pauvreté et l'exclusion « qui prévient mal, qui stigmatise encore et est trop complexe » et « peu humain ».

« Nous avons créé un système qui s'est progressivement, pour ce qui est de l'État, déshumanisé. On a pensé que la réponse à l'exclusion et à la pauvreté, c'était de l'argent », a déclaré le chef de l'État devant le congrès de la Mutualité à Montpellier.

« Nous avons, ces dix dernières années, augmenté le RSA de 80% et nous avons baissé l'accompagnement de 40%, en termes de dépenses », a-t-il ajouté.

« Nous avons aujourd'hui 50% de celles et ceux qui sont au RSA qui, après quatre années, sont toujours au RSA », et « 30% de femmes et d'hommes qui ne vont pas vers les prestations qui leurs sont promises, parce qu'elles sont trop complexes, ou stigmatisantes ».

« Et donc nous avons un système qui prévient mal, qui stigmatise encore et est trop complexe, qui est peu humain et qui ne permet pas à celles et ceux qui tombent dans ces situations d'exclusion ou de pauvreté, de s'en sortir au plus vite et de retrouver toute leur place dans la société », a-t-il conclu.

Il faut avoir « plus de prévention, d'accompagnement », a ajouté le chef de l'État, qui doit annoncer en juillet une stratégie de lutte contre la pauvreté.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire