Financement participatif : Outremer Funding entend réconcilier l'épargne et le social

Outremer Funding
DR

Cette plateforme de crowdfunding immobilier propose aux prêteurs de soutenir l’accession à la propriété en outre-mer. En échange, la promesse de rémunération atteint 5%.

« Nous souhaitons soutenir le développement économique et social de nos régions et favoriser l’accès à la propriété à moindre coût. » C’est en ces termes que Thierry Noreskal, président du groupe immobilier NTD, propriétaire d’Outremer Funding, nous a présenté sa plateforme. Lancée fin mars, celle-ci est dédiée au financement de la construction de maisons individuelles en outre-mer.

Le modèle retenu détonne dans l’univers du crowdfunding immobilier. En effet, alors que les plateformes proposent généralement de financer les fonds propres des promoteurs immobiliers, Outremer Funding finance directement la construction de logements. L’un des objectifs : se passer des banques. « Pour obtenir un prêt bancaire, les banques demandent aux promoteurs un apport de 30%. Pour le financer, certains font appel au crowdfunding. Notre modèle est différent, nous nous passons des banques et donc des garanties sur les biens qu’elles peuvent demander », explique Thierry Noreskal.

Du crowdfunding immobilier sous forme de prêts in fine

Concrètement, Outremer Funding est régulée par l’ACPR en tant qu’intermédiaire en financement participatif (IFP). Dans ce cadre, elle propose aux épargnants de prêter de 500 euros à 2 000 euros sur 6 ans à 5%. Quant aux porteurs de projet, il s’agit de SCI ayant fait l’acquisition d’un terrain grâce à un prêt locatif social. Un prêt réglementé que les bailleurs obtiennent à condition qu’une fois le logement construit, ils le louent à une famille ayant des revenus modestes.

Les 5 premières années, les prêteurs perçoivent uniquement les intérêts, versés grâce aux revenus locatifs. Au bout de 6 ans, les locataires s’engagent à racheter le logement à hauteur de 65% de sa valeur, ce qui permet à la SCI de rembourser le capital prêté par les investisseurs particuliers.

Donner du sens à l’épargne

Pour Thierry Noreskal, ce montage permet à l’investisseur de donner un sens à son épargne tout en la faisant fructifier. « Nous rétribuons à 5% par an les prêteurs [soit une promesse de gain] semblable à des produits comme l’assurance-vie et les SCPI », argumente le président du groupe NTD. « Aujourd’hui, les épargnants ne savent pas où leur argent est investi. Savoir à quoi il sert est une réelle satisfaction », poursuit-il.

La plateforme, qui a lancé fin avril ses 3 premières collectes pour des projets en Nouvelle-Calédonie, espère lever cette année 6,4 millions d’euros et financer ainsi la construction d’une quarantaine de logements.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juin 2018

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire