psa

Placements financiers : des progrès dans les messages publicitaires

  • cBanque avec AFP
  • ,
Logo ACPR
© FV - cBanque 2016

Les établissements commercialisant des produits d'épargne ou financiers ont fait des progrès l'an dernier sur la transparence de leur communication, selon un rapport publié mercredi par l'Autorité des marchés financiers (AMF) et le gendarme de l'assurance.

« En matière d'épargne, (...) la situation s'améliore », a noté le Pôle commun à l'AMF et à l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), dans son bilan 2017, fruit d'une veille sur la publicité autour de produits très utilisés des Français comme le crédit à la consommation, l'assurance automobile ou la santé/prévoyance.

Dans l'assurance-vie par exemple, plus de 85% des publicités présentaient « une communication équilibrée, conforme aux recommandations », constate le Pôle commun. Et l'interdiction de la publicité sur les produits les plus risqués, par exemple ceux concernant le marché des changes (ou Forex), introduite dans la loi Sapin II de 2016, a permis de constater une baisse de 70% des publicités illégales sur un an.

Montée de la publicité pour les crypto-actifs

Toutefois, les deux instances affirment qu'elles « restent vigilantes », notamment avec le développement de la publicité pour les crypto-actifs (bitcoin, ether, etc.), et elles appellent les particuliers « à la plus grande prudence » face à ces produits risqués.

L'an dernier, la plateforme téléphonique commune du Pôle, chargée de répondre aux demandes d'information du public et de recueillir des signalements, a traité 390 800 appels (+8,5% par rapport à 2016), dont l'essentiel a porté sur des sujets bancaires (surendettement, comptes bancaires, moyens de paiements, etc.).

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.