Exit tax : Olivier Faure favorable à un impôt pour les Français expatriés

  • cBanque avec AFP
  • ,
Olivier Faure en 2017
CC - Flickr PS / Mathieu Delmestre

Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, s'est dit favorable jeudi sur le plateau de L'Emission politique à un « impôt (...) payé par tous les citoyens français quel que soit l'endroit du monde où il habite », fustigeant la volonté du gouvernement de supprimer l'Exit tax.

« Il y a quand même des gens qui gagnent beaucoup d'argent, qui ne savent plus qu'en faire, et qui ont de la France une conception assez utilitariste. Ils partent à l'étranger pour y mettre leurs lingots. Mais quand ils veulent se faire soigner ils reviennent en France parce que c'est ici qu'ils se font soigner le mieux », a entamé le député de Seine-et-Marne. « Moi j'aimerais que la solidarité elle s'exprime à tout moment. J'aimerais qu'on puisse faire comme chez les Américains, qu'on puisse avoir un impôt qui est payé par tous les citoyens français quel que soit l'endroit du monde où il habite », a-t-il ajouté.

Le premier secrétaire a, à plusieurs reprises, critiqué la volonté du gouvernement de supprimer l'Exit tax, mise en place par Nicolas Sarkozy en 2011 afin de freiner l'exil fiscal des chefs d'entreprises. « A un moment, vous ne pouvez [pas] créer de la cohésion dans un pays quand vous dites parce que vous êtes riches, parce que vous vous pouvez fuir, on va vous baisser vos impôts, et tous les autres, puisque que vous êtes captifs, vous allez payer plein pot. C'est une société que je récuse », a déclaré Olivier Faure.

Cette proposition a été saluée par Jean-Luc Mélenchon : « Bonne nouvelle ! Olivier Faure fait sienne une proposition phare de L'Avenir en commun : l'impôt universel », a-t-il twitté.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.