PretUp : la plateforme de crowdlending « proche du seuil de rentabilité »

Fabien Michel, PretUp
Fabien Michel - DR

Se présentant à l'origine comme une plateforme de crowdlending locale, PretUp voit aujourd'hui au-delà de sa zone de prédilection. Tout en voulant garder une emprise sur le marché du prêt participatif dans la région Grand Est. Entretien avec le cofondateur, Fabien Michel.

Pouvez-vous rappeler la genèse du projet ?

Fabien Michel : « La société a été créée en novembre 2014 après l’entrée en vigueur du cadre réglementaire du financement participatif, et l’ouverture commerciale a eu lieu en mai 2015. Personnellement, je suis un ancien d’Isodev [société de financement non bancaire des PME lancée en 2012 ayant cessé ses activités en 2015, NDLR]. Par la suite installé à Nancy, je me suis rapproché de Partners Finances, société de rachat de crédits basée à Nancy mais qui compte 300 collaborateurs en France, pour créer PretUp. La plateforme est une filiale de Partners Finances. »

Depuis, votre développement semble linéaire et non pas exponentiel comme certaines plateformes.

F.M. : « Oui. Nous avons financé un peu plus de 3 millions d’euros en 2017, contre 2 millions en 2016. En tant que filiale de Partners Finances, nous ne sommes pas une start-up. Nous n’avons donc pas besoin de nous développer trop vite en recherchant les levées de fonds. Nous suivons effectivement un développement linéaire, progressif. »

A l’origine, vous mettiez en avant votre ancrage à Nancy. C’est aujourd’hui moins le cas dans votre communication. Pourquoi ?

F.M. : « Nous avons toujours une orientation locale. Nous sommes très bien positionnés sur le Grand Est. Après, comme nous exerçons sur internet, nous ne sommes pas fermés aux entreprises situées ailleurs sur le territoire français mais le Grand Est reste prédominant dans notre activité. »

Vos statistiques font état d’un taux de défaut élevé (7,73% en nombre de projets, 3,17% en capital emprunté), en particulier pour les prêts contractés en 2016. Comment l’expliquez-vous ?

F.M. : « Je voudrais tout d’abord rappeler que nous proposons une assurance, en partenariat avec Groupama, couvrant une grande partie du risque de défaut de paiement. Et ces taux de défaut ne prennent pas en compte cette couverture. »

Pourriez-vous chiffrer l’efficacité de cette couverture ?

F.M. : « Les conditions, et notamment l’existence d’une franchise, pourront toujours être critiquées mais, à ce jour, dans 7 cas de défaut sur 10, l’assurance a fonctionné. Après, nous finançons des projets aux enveloppes limitées, notamment de par cette contrainte d’assurance. Donc cela implique de plus petites entreprises et ainsi des risques plus élevés. On peut toutefois souligner une certaine continuité dans les projets que nous finançons : le taux d’intérêt moyen est toujours autour de 8% ou 8,5%. »

Pourquoi avoir choisi de publier un taux de rendement interne, comme les autres membres du groupement Financement Participatif France ?

F.M. : « Les plateformes n’ont pas toutes le même positionnement. La comparaison peut être délicate. Le fait que les plateformes membres de FPF publient des indicateurs communs facilitent la comparaison pour les particuliers. Par ailleurs, les prêteurs peuvent retrouver un tableau de suivi détaillé de chaque portefeuille. »

Après le boom de 2014-2015, le marché du crowdlending est entré en phase de consolidation, et quelques leaders se sont déjà détachés. Comme appréhendez-vous ces évolutions ?

F.M. : « Certains acteurs ont en effet déjà lancé une stratégie à l’international. Sur le marché français, je pense qu’il y a encore une réelle marge de développement. Nous approchons déjà de notre seuil de rentabilité. En tant que filiale de Partners Finances, nous sommes sur une stratégie de développement serein et pérenne. D’un point de vue géographique, nous pourrions toutefois étudier un développement en Belgique ou au Luxembourg, puisque ces pays sont proches de notre siège à Nancy. Cela reste à étudier. »

Plus d'infos sur la plateforme PretUp

Fiche d'identité : Payboost
ActivitéFinancement participatif par le prêt rémunéré aux TPE/PME
Site webwww.pretup.fr
Date de créationNovembre 2014
Date de lancementMai 2015
Clientèle viséeParticuliers prêteurs, entreprises emprunteuses
Marché viséFrance. Financement des TPE/PME jusqu’à 7 millions d’euros de chiffres d’affaires
AgrémentIntermédiaire en financement participatif (IFP)
Capital208 334 €
Chiffre d'affaires165 000 euros (2017)

Nombre de clients7 700 prêteurs et 196 emprunteurs
Effectif actuel5 personnes à temps plein
Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Mai 2018