Prêt immobilier : « les taux diminuent doucement depuis la fin de l'été 2017 »

Un pourcentage et une calculatrice
© jan S - Fotolia.com

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont légèrement baissé en avril, retrouvant leur niveau de l'hiver 2017, selon une étude publiée jeudi par l'observatoire Crédit Logement-CSA.

Les taux des prêts du secteur concurrentiel (toutes durées confondues) se sont établis à 1,47% en moyenne contre 1,49% en moyenne au mois de mars, indique l'observatoire Crédit Logement-CSA dans un communiqué. Pour l'accession à la propriété, les taux se sont établis le mois dernier à 1,51% dans le neuf et 1,49% dans l'ancien.

Dans le détail, les prêts sur 15 ans se négocient à 1,29% en moyenne, à 1,46% sur 20 ans et à 1,73% sur 25 ans. « Depuis la fin de l'été 2017, les taux diminuent doucement, de l'ordre de 1 point de base chaque mois », commente l'observatoire. « Ils ont en avril 2018 retrouvé leur niveau de l'hiver 2017, en dépit de l'allongement de la durée des crédits accordés », grâce à « des conditions de financement et de refinancement de la production de crédits toujours excellentes », précise-t-il.

Cette baisse des taux est soutenue par la « concurrence toujours très vive » à laquelle se livrent les établissements de crédit, et par une abondance de liquidités bon marché, disponibles dans l'économie. Mais « depuis plus d'un an déjà », la hausse enregistrée par les prix de l'immobilier a « trop altéré la solvabilité de la demande » estime l'observatoire, au moment où l'Etat a réduit son soutien à la primo-accession à la propriété.

Des crédits de plus en plus longs

Cela « a provoqué l'abandon des projets immobiliers d'une partie des ménages modestes » bien que les établissements bancaires « s'efforcent d'en limiter les conséquences, dans le neuf principalement, par une amélioration de leurs offres de crédit ».

Le mois dernier, la durée des prêts était de 220 mois contre 221 mois en moyenne en mars. Depuis début 2014, les durées des prêts bancaires se sont accrues de 15 mois. Elles se sont allongées de 5 mois sur la seule année 2017 et de 2 mois depuis le début de l'année 2018.

Partager cet article :

Reproduction interdite.