Assurance-vie : Nalo fait les yeux doux aux épargnants écolos

Eoliennes en mer
CC Jean-Michel Baud/Flickr

La jeune pousse, qui propose une assurance-vie dématérialisée assurée par Generali, annonce le lancement d’un mandat d’investissement composé en partie d’actifs d’entreprises « vertes » ou « responsables ».

En concurrence directe avec les Yomoni, Advize et autres WeSave, Nalo, dernière venue sur le marché des robots-conseillers, entend se différencier en proposant un mandat de gestion éco-responsable. Concrètement, les détenteurs d’un contrat Nalo Patrimoine peuvent intégrer à leur portefeuille les ETF suivants : iShares Global Clean Energie et iShares MSCI Europe SRI.

Sélectionnés sur la base de « critères environnementaux, sociaux et de gouvernance », rappelle Nalo, ces fonds indiciels côtés sont composés d’actifs d’entreprises promouvant l’énergie solaire, l’éolien ou encore fabriquant des matériaux biodégradables. A titre d’exemple, l’ETF iShares Global Clean Energie intègre, à fin 2017, 31% d’électricité renouvelable, le reste étant essentiellement composé de matériaux et équipements énergétiques.

En savoir plus sur l'assurance-vie de Nalo assurée par Generali

Pour intégrer ces fonds, les épargnants ont le choix. Ils peuvent composer leur assurance-vie uniquement avec ces supports ou bien les intégrer à seulement l’un de leur projet d’investissement.

Pour la fintech, se positionner sur l’épargne éco-responsable lui permet de répondre aux attentes de ses clients actuels : « Nous répondons ainsi à la demande d’une grande partie de nos clients, parmi lesquels les millenials, qui sont très sensibles à l’écologie. N’oublions pas que cette génération a grandi avec la création d’internet mais aussi avec le réchauffement climatique », souligne ainsi Guillaume Piard, président de Nalo.

A découvrir également : Assurance-vie en ligne : qui sont les leaders du marché ?

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Avril 2018