Le Maire : le Livret A « ne baissera jamais en dessous de 0,5% »

Bruno Le Maire sur BFMTV, jeudi 19 avril 2018
Capture d'écran BFMTV/Youtube

Le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé que la réforme du taux du Livret A introduirait un taux plancher de 0,5%.

Invité ce matin de BFMTV et de RMC, Bruno Le Maire a évoqué la réforme de la formule de calcul du taux du Livret A, actuellement en préparation à Bercy. Confirmant une information publiée par Le Monde, il a annoncé la mise en place d’un taux plancher de 0,5%. « Je souhaite (...) qu'on mette un taux plancher (...) pour garantir aux millions d'épargnants qui ont un Livret A que quelle que soit la situation des taux, quel que soit le niveau de l'inflation, la rémunération du livret A ne baissera jamais en dessous de 0,5% », a expliqué le ministre de l’Economie à Jean-Jacques Bourdin.

Bruno Le Maire a également affiché sa volonté de simplifier cette formule : « Je veux une règle beaucoup plus simple de calcul de ce taux, ce sera la moyenne du taux d'inflation et des taux d'intérêt. » La réforme de la rémunération du Livret A entrera en vigueur à compter du 1er février 2020. D’ici là, le taux restera gelé à 0,75%, Bruno Le Maire maintenant l'engagement du gouvernement sur le sujet.

Une réforme en trois points

Dans un communiqué publié dans la foulée de l'interview de Bruno Le Maire, Bercy a dévoilé les détails de la réforme. Elle tient en 3 points :

  • simplification de la formule : le taux du Livret A sera « fixé comme la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme (EONIA) » ;
  • introduction d'un plancher : le taux « ne pourra jamais être inférieur à un minimal absolu de 0,5% » ;
  • ajustement plus précis : le taux « sera désormais arrondi au dixième de point le plus proche, au lieu de l'arrondi au quart de point pratiqué actuellement ».

Un casse-tête en période de taux bas

Le calcul du taux de rémunération du Livret A a fait figure de casse-tête ces dernières années, dans un environnement de taux d'intérêts très bas : d'un côté, les épargnants voient d'un mauvais œil tout abaissement ou stagnation du taux, de l'autre les banques peinent à garantir la rémunération d'un placement où les fonds peuvent être retirés à tout moment et sans conditions.

Les règles de calcul ont déjà été modifiées en 2016, pour limiter les effets de la hausse attendue de l'inflation. Mais elles n'ont au final jamais été appliquées, la Banque de France ayant choisi, « dans une optique de stabilité », de maintenir le taux inchangé et de ne pas suivre cette nouvelle formule qui aurait dû aboutir à un relèvement du taux à 1% en raison d'une remontée de l'inflation. Depuis la création du Livret A en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 0,75%.

Plus d’infos sur le taux du Livret A

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Avril 2018

Commentaires

Publié le 19 avril 2018 à 13h09 - #1Petit louis
  • 66 ans

Avec ce ministre ,un plancher du livret A à 0.5% !?
Et si l'inflation est de 1.5 %?
La perte pour les épargnants sera de 1% ; en clair, avec ce livret , les épargnants sont perdants; celui-ci ne protège plus leurs économies de l'inflation!
Merci monseigneur !
P'Louis

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 20 avril 2018 à 09h37 - #2Lisa
  • Femme
  • St Raphaël
  • 63 ans

Tu parles d un cadeau merci mr lemaire !! Il a l art et la manière de nous annoncer qu' il va nous faire un somptueux cadeau dix it je vous promets que le taux plancher du livret A ne baissera pas oui en un mot le livret A aura atteint sa cote'd impopularité" à o% a partir de 2020 !merci ceux qui ont voté depuis 2012 pour Hollande et macron avec la perte de notre pouvoir d achat et la pauvreté des classes moyennes et retraités qui vont avec!!LJ

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire