63% des Français épargnent en priorité pour éviter les coups durs

Une femme triant ses pièces
© JPC PROD - Fotolia.com

Acheter sa résidence principale ? Préparer sa succession ? Un projet personnel ? Si les motifs d’épargne évoluent selon l’âge et le profil, les deux tiers des épargnants français partagent un objectif commun : éviter les coups durs.

Les produits d’épargne de précaution ont encore de beaux jours devant eux. 63% des Français en capacité d’épargner affirment mettre de l’argent de côté « en cas de coups durs » selon une étude Infopro-Patrimonia (1). Les sondés pouvaient opter pour plusieurs réponses mais, derrière l’épargne de précaution, aucun motif ne se détache clairement : préparer sa retraite (27%), se créer un patrimoine (21%), mettre ses proches à l’abri (21%), acheter sa résidence principale (17%), etc.

Le donne est différente lorsque le sondeur scinde la population en cinq grandes générations. Ainsi 38% des Millenials (18-34 ans) épargnent pour « préparer un projet personnel » (mariage, naissance, voyage, etc.). Et 44% des sondés de la « génération X » (42-52 ans) déclarent vouloir préparer leur retraite, un objectif partagé avec 38% des baby-boomers (53-72 ans). « Toutes générations confondues, 1 Français sur 2 déclare avoir réellement commencé à épargner entre 19 et 34 ans », relève par ailleurs le sondeur.

La priorité donnée à l’épargne de précaution se traduit dans les produits détenus. 80% des sondés affirment posséder un livret d’épargne (Livret A, LDDS, Livret Jeune, etc.), 40% un contrat d’assurance-vie et 36% un Plan d’épargne logement. Les placements tels que les actions, l’épargne salariale, l’épargne retraite ou l’immobilier locatif ne séduisent eux pas plus de 20% de la population.

Lire aussi : Ces 3 raisons qui vous font épargner

(1) Etude réalisée en ligne par Infopro digital études pour Patrimonia et Sycomore AM auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 Français majeurs, du 26 janvier au 5 février 2018. Environ 80% des sondés affirment pouvoir épargner au moins occasionnellement.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2018