Crédit conso : le Crédit agricole va entrer sur le marché espagnol

  • cBanque avec AFP
  • ,
Siège du Crédit Agricole en 2016
DR Crédit Agricole - copyright Xavier Isaac

Crédit Agricole Consumer Finance (CACF), filiale de la banque Crédit Agricole spécialisée dans le crédit à la consommation, a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives avec la banque espagnole Bankia en vue de créer une co-entreprise afin de s'implanter sur le marché espagnol.

« Crédit Agricole Consumer Finance s'appuiera sur le réseau de Bankia - quatrième banque espagnole - et sur son modèle de banque multicanal (guichets, application mobile, site web, ndlr) », précise la banque française dans son communiqué.

Si les pourparlers vont à bon port, « ce partenariat permettra en outre à Bankia de disposer d'une filiale dédiée au crédit à la consommation. Bankia capitalisera sur l'expérience de Crédit Agricole Consumer Finance dans la gestion de ses partenariats », ajoute le communiqué. L'Espagne est considéré comme le quatrième marché européen du crédit à la consommation.

CACF dans une vingtaine de pays

CACF, qui gère notamment la marque Sofinco, est présent dans une vingtaine de pays et gérait 75 milliards d'euros d'encours à la fin septembre 2016, avec pour objectif d'atteindre les 82 milliards d'ici 2020. Ces derniers mois, la société a multiplié des accords, notamment via ses co-entreprises en Italie ou en Chine, avec plusieurs constructeurs automobiles, en particulier les différentes marques du groupe Fiat-Chrysler Automobiles sur les marchés britanniques, allemands ou chinois, ou encore avec le géant chinois Alibaba.

La fusion de caisses d'épargne en difficulté qui a donné naissance à Bankia en 2010 est entachée de multiples scandales en Espagne. Le principal concerne l'introduction en Bourse de la banque en juillet 2011, soupçonnée d'avoir été frauduleuse. L'opération avait tourné au fiasco, ruinant des centaines de milliers de petits actionnaires. Bankia avait été sauvée par une nationalisation et par un apport en fonds européens. Plus de 22 milliards d'euros d'aides publiques avaient été dépensées en 2012 pour renflouer Bankia, soit la moitié du plan d'aides européen accordé aux banques espagnoles.

Partager cet article :

Reproduction interdite.