BforBank

Location de voiture : quelle carte bancaire faut-il avoir dans son portefeuille ?

Femme tendant une carte bancaire
© olgapetter - Fotolia.com

Pour éviter les mauvaises surprises au moment de louer une voiture, notamment à l’étranger, mieux vaut disposer dans son portefeuille d’une carte premium ou haut de gamme à débit différé. Explications.

Carte de débit, carte de crédit : pour le public français, la distinction n’est pas évidente. Historiquement, les cartes émises dans l’Hexagone se distinguent plutôt par leur mode de débit : à autorisation systématique, à débit immédiat, à débit différé, avec crédit renouvelable. Un règlement européen, entré en vigueur en juin 2016, a toutefois changé la donne. Il introduit en effet une distinction plus nette entre « carte de débit » et « carte de crédit », et impose même l’inscription de cette mention sur la carte elle-même. La raison : le type de carte détermine désormais, de façon homogène à l’échelle de l’Union européenne, le fonctionnement de la carte, ainsi que le niveau maximum des commissions appliquées par les banques à chaque paiement.

Lire aussi : Pourquoi la carte de crédit devient moins chère que la carte à débit immédiat

Les cartes de débit rarement acceptées

Dans cette nouvelle nomenclature, les cartes à débit immédiat, même reliées à un compte autorisant le découvert, même premium ou haut de gamme, sont considérées comme des cartes de débit, à la différence des cartes à débit différé. Au quotidien, cela ne change pas grand chose pour les usagers. Cela peut en revanche être un problème dans certains cas particuliers.

Dans son numéro de février 2018, le mensuel Que Choisir rapporte ainsi des témoignages de consommateurs qui ont rencontré des difficultés au moment de prendre possession, à l’étranger surtout, d’un véhicule de location. En amont de la remise des clés, les loueurs demandent en effet au client de leur fournir une carte bancaire, non pas seulement pour régler le coût de la location, mais aussi pour bloquer une caution, parfois de plusieurs milliers d’euros, qui sera débitée en cas de vol ou de dégradation du véhicule. Et dans la plupart des cas, rapporte le magazine, les cartes de débit sont refusées, même si le compte est suffisamment approvisionné pour couvrir le montant de la caution. Seule parade proposée par les loueurs : souscrire une assurance supplémentaire, souvent très onéreuse, pour couvrir les risques.

Bilan : pour éviter ce type de désillusion au moment de louer un véhicule à l’étranger, assurez-vous en amont, en contactant votre banque ou en vérifiant que la mention « Crédit » y figure, que votre carte est bien une carte de crédit.

Des assurances avec les cartes premium et haut de gamme

Détenir une carte premium (Gold, Premier) ou haut de gamme (Infinite, World Elite, Platinum) n’est toutefois pas totalement dénué d’intérêt au moment de louer une voiture. Elles apportent en effet à leur porteur une série de garanties, qui couvrent notamment les dommages et vols des véhicules loués ou encore le rachat de franchise. Là encore, il est conseillé de prendre connaissance en amont, en contactant sa banque ou le réseau d'acceptation (Visa, MasterCard, American Express, etc.), du type de couverture dont vous bénéficiez (les montants d’indemnisation notamment), afin d’éviter les doublons.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2018