La Bourse de Paris attendue en hausse avant l'inflation américaine

Bourse de Paris
© Xiongmao - Fotolia.com

La Bourse de Paris devrait ouvrir dans le vert mercredi, pour une séance qui sera tournée vers les Etats-Unis avec la publication des chiffres de l'inflation, très attendus dans un contexte de politique de resserrement des taux d'intérêt par les banques centrales.

Le contrat à terme sur le CAC 40 gagnait 0,55% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Mardi, l'indice avait fini sur un repli de 0,60% à 5.109,24 points.

De son côté, Wall Street a terminé en hausse, les investisseurs affichant leur optimisme avant le rapport sur l'inflation pour le mois de janvier.

« Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin dans l'attente de statistiques concernant les prix à la consommation et des ventes au détail de janvier aux Etats-Unis », ont estimé les analystes de Mirabaud Securities Genève dans une note.

Les chiffres de l'inflation seront même « l'une des publications (...) les plus suivies ces derniers temps », a noté pour sa part Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group.

Un chiffre plus élevé que prévu pourrait de nouveau alimenter les anticipations d'accélération du resserrement monétaire par la banque centrale américaine, entraînant par la même occasion la tension du marché obligataire.

Ce sont d'ailleurs les craintes liées à une hausse de l'inflation qui avaient été à l'origine de la chute récente des Bourses mondiales.

De nombreux autres indicateurs seront par ailleurs suivis par le marché. Toujours aux Etats-Unis, seront publiés les ventes aux détail pour janvier, les stocks et ventes des entreprises en décembre ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole brut.

Au sein de la zone euro, les investisseurs prendront connaissance de la production industrielle pour décembre 2017 ainsi que la deuxième estimation du PIB au quatrième trimestre.

En Allemagne plus particulièrement, la croissance économique s'est établie à 0,6% au quatrième trimestre, selon l'Office fédéral des statistiques Destatis.

Valeurs à suivre

Danone : le groupe alimentaire a annoncé qu'il allait ramener sa participation dans le spécialiste japonais des produits lactés Yakult à environ 7%, contre un peu plus de 21% actuellement.

Bic : le PDG du groupe, Bruno Bich, 71 ans, atteint par la limite d'âge fixée par les statuts, quittera ses fonctions le 16 mai, et son fils Gonzalve, 39 ans, va lui succéder à la direction générale.

Natixis : le géant bancaire mutualiste a subi en 2017 une chute d'un quart de son bénéfice net, largement due à une plus-value exceptionnelle l'année précédente et un léger recul de ses revenus.

Engie : le conseil d'administration du groupe énergétique a choisi Jean-Pierre Clamadieu, actuel dirigeant du groupe belge de chimie Solvay, comme futur président pour succéder à Gérard Mestrallet, ont indiqué des sources proches du dossier à l'AFP.

Crédit Agricole SA : l'entité cotée du groupe bancaire mutualiste, a dévoilé un bénéfice net en légère hausse en 2017 mais un peu inférieur aux attentes à l'issue d'un exercice chahuté par divers éléments d'ordre fiscal.

Rexel : le distributeur français de matériel électrique a publié un bénéfice net de 104,9 millions d'euros en 2017, soit une baisse de près de 22%, principalement liée à un effet de dépréciation, selon le groupe.

Zodiac Aerospace : l'équipementier, en cours d'absorption par Safran, a dévoilé un nouveau directoire qui sera présidé par Vincent Mascré, succédant à Yann Delabrière.

Orpea : l'exploitant de maisons de retraite et de cliniques privées a annoncé un chiffre d'affaires 2017 en nette hausse, tiré par l'international, et entend poursuivre sa croissance en 2018, avec l'ouverture d'une vingtaine d'établissements.

Scor : le réassureur a décidé de s'allier à la société d'investissement LBO France dans un fonds de 300 millions d'euros destiné à financer la dette de petites entreprises, ont indiqué les partenaires aux Echos.

Haulotte Group : le constructeur français de nacelles a publié un chiffre d'affaires en hausse de 11% sur l'année 2017, bénéficiant du dynamisme de la zone Europe et de la bonne tenue des ventes d'engins, qui constituent son principal pôle d'activité.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 Agence France-Presse.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire