NDDL : le département de Loire-Atlantique demande la rétrocession des parcelles dont il était propriétaire

  • Lundi 12 février 2018 à 14h18

Le conseil départemental de Loire-Atlantique, ancien propriétaire de 895 hectares de parcelles à Notre-Dame-des-Landes, sur le site prévu pour accueillir le nouvel aéroport nantais, a officiellement demandé lundi à l'Etat leur rétrocession, a-t-on appris auprès du Département.

L'article demandé n'est plus disponible en consultation.

Pour ne pas louper un article à nouveau, abonnez-vous à nos actualités par email ou suivez-nous sur Twitter.

Vous pouvez aussi accéder à la Une de l'actualité ou à d'autres articles par mots-clés ou par journée.