Epargne : les 5 placements préférés des Français

De l'argent dans un bocal
© chayathon2000 - Fotolia.com

Sur quel produit les Français ont-ils le plus épargné en 2017 ? L’assurance-vie, le Livret A ou un invité surprise ?

1 - Les comptes courants

En 2017, le produit bancaire où les Français ont déposé le plus d’argent n’est pas à proprement parler un placement : il s’agit des comptes courants ! Ou, en langage bancaire, des dépôts à vue. Selon l’étude trimestrielle de la Banque de France sur l’épargne des ménages, la « collecte nette 2017 » des dépôts à vue atteint les 40 milliards d’euros (1). Nouveau record ! Les années 2015 et 2016 étaient déjà exceptionnelles mais les flux sur les comptes courants émargeaient respectivement à 35,5 et 33 milliards d’euros, contre 18 milliards « seulement » en 2014. Ces statistiques confirment que les Français hésitent encore à placer leur argent en cette période de taux bas, et le laissent dormir sur leur compte bancaire.

2 - Les livrets bancaires non-réglementés

Deuxième surprise : les livrets bancaires classiques supplantent le Livret A sur l’année 2017, et ce même si l’on ajoute le LDDS à la collecte du Livret A. Les livrets « soumis à l’impôt », pour reprendre la catégorisation de la Banque de France, regroupent donc tous les comptes épargne non-réglementés. Selon les statistiques de collecte mensuelle de la Banque de France, ces livrets ordinaires affichent une collecte nette (les dépôts moins les retraits) de 14,1 milliards d’euros en 2017, à comparer avec un « score » de 5 milliards d’euros en 2016.

3 - Le Plan épargne logement

Le PEL a clairement perdu de sa superbe. En 2017, la collecte reste loin des sommets atteints en 2015 (24 milliards d’euros) mais atteint tout de même 11,5 milliards d’euros ! Attention toutefois : cette statistique de la Banque de France, tirée du baromètre de collecte mensuelle, intègre les intérêts annuels, et le PEL contraint les détenteurs à verser un minimum de 540 euros chaque année. Or de nombreux épargnants conservent un PEL ouvert voici quelques années, bien plus avantageux que les plans ouverts à ce jour. Depuis le début 2018, un Plan épargne logement n’offre plus qu’une rémunération de 1%, soumise à l’impôt dès la première année de détention.

Lire aussi : Ce qui change pour votre épargne avec l’entrée en vigueur de la flat tax en 2018

Alain Tourdjman, directeur des études économiques du groupe BPCE, a d’ailleurs estimé qu’il y a eu « peu d’effet d’aubaine » en 2017, alors qu’il était possible d’ouvrir les derniers PEL partiellement défiscalisés. Désormais, pour le PEL s’ouvre une période avec une « perte durable d’attractivité, du fait d’une rémunération nette (0,70%) inférieure au Livret A et d’une inflation à plus de 1% », selon Alain Tourdjman, qui s’exprimait lors de la présentation du bilan 2017 de l’observatoire épargne de BPCE.

4 - Le Livret A

Certes, le Livret A a rebondi en 2017 après plusieurs années moroses : il affiche une collecte nette de 10,2 milliards d’euros selon la Caisse des dépôts. Il reste toutefois loin du sommet de 2012, à plus de 20 millions d’euros grâce au relèvement de son plafond de dépôts.

Lire aussi : 2017, meilleure année de collecte depuis 4 ans pour le Livret A

5 - L’assurance-vie

7,2 milliards d’euros : telle est la collecte nette 2017 de l’assurance-vie selon les données communiquées par la Fédération française de l’assurance (FFA), contre 17 milliards en 2016. Et la tendance défavorable aux fonds en euros se confirme : l’assurance-vie en unités de compte réalise une collecte nette de 20 milliards d’euros en 2017, pour 12,8 milliards d’euros de décollecte sur les fonds en euros.

Un classement différent en nombre de détenteurs

Existe-t-il un placement « préféré » toutes catégories confondues ? Evidemment, tout dépend de la statistique choisie pour classer les placements. Les statistiques sur le taux de détention, livrées par l’Insee, sont plus rares mais elles laissent peu de place au doute : détenu par près de 86% des ménages, le Livret A fait figure de leader incontesté dans cette catégorie.

Lire aussi : Livret A, LDD, assurance-vie, placements les plus répandus en France

Par ailleurs, si l’on cherche à classer les produits en fonction des sommes amassées sur chacun de ces placements, alors l’assurance-vie surclasse la concurrence avec ses 1 676 milliards d’euros d’encours selon la FFA. A noter : avec 270 milliards d’euros d’encours, le PEL talonne toujours le Livret A (272 milliards selon la Caisse des dépôts).

(1) La Banque de France a modifié sa catégorisation dans son étude trimestrielle sur l’épargne et le patrimoine des ménages. Les données provisoires portant sur le 4e trimestre intègrent ainsi le numéraire aux dépôts à vue, ce qui augmente les flux. En rassemblant numéraire et dépôts à vue sur l’ensemble de l’année 2017, le flux est de 43,3 milliards d’euros.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Février 2018

Commentaires

Publié le 11 février 2018 à 10h56 - #1replay0001

L'absence de rémunération des comptes à vue, alors que le prix des services bancaire explose chaque année, démontre la puissance du lobby bancaire et l'incapacité des pouvoirs publics à assurer un équilibre équitable dans ce secteur bancaire. Elle démontre aussi l'absence voulue de représentation organisée des consommateurs, les grands absents de toutes les négociations sur les prix. Ainsi, entend-on souvent certains représentants des producteurs estimer que "les consommateurs sont d'accord pour une augmentation des prix de leur produits", alors qu'il en est absolument rien.
Les consommateurs continueront donc à être des "riens", aussi longtemps qu'il n'y aura pas une représentation obligatoire des consommateurs dans les mécanismes publics et privés de fixation des prix entre producteurs, distributeurs et consommateurs.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 13 février 2018 à 14h27 - #2cg46
  • Homme
  • 63 ans

10000 euros placés sur un Livret A rapporte 6.25 euros par mois, avec ça pas la peine de se prendre le chou donc je laisse sur mon compte courant ! Ils ont tout fait pour spolier les petits épargnants alors qu' ils aillent se faire voir. Et bientôt ce sera sous le matelas ou en lingots dans le jardin.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01

Ajouter un commentaire