Hello Bank!

Sans contact : des plafonds de paiement qui varient de 20 à 300 €

Client payant avec un carte sans contact
© vchalup - Fotolia.com

Avec plus d’un milliard d’opérations en 2017, le paiement sans contact a fini par percer en France. L’expérience du consommateur, pour autant, n’est pas encore la même partout et pour tous. Exemple avec les plafonds de paiement, qui varient selon qu’on paye avec une carte récente ou plus ancienne, et avec un mobile Android ou iPhone.

Sans contact par carte bancaire : 20 ou 30 €

La réglementation européenne autorise théoriquement les paiements par carte sans contact et sans code jusqu’à 50 €. En France, le choix a été fait de fixer initialement un plafond de 20 €. Une manière de rassurer les consommateurs, le temps qu’ils s’emparent de cette nouveauté. Depuis le 1er octobre 2017, ce plafond est passé à 30 €. Une évolution souhaitée par 6 usagers sur 10, qui doit permettre de couvrir 60% environ des paiements par carte.

Tout le monde, toutefois, ne profite pas encore de cette nouveauté. Côté commerçant, l’immense majorité des terminaux de paiement a été mis à jour, mais il peut y avoir encore quelques rares exceptions. Côté consommateur, seuls ceux dont la carte a été émise ou renouvelée depuis septembre 2017 ont accès au nouveau plafond. Les autres devront attendre l’expiration de leur carte actuelle, ou demander un renouvellement anticipé, souvent à leurs frais. Le groupement des cartes bancaires CB espère ainsi que 40% du parc sera compatible d’ici la fin de l’année.

Rappel : pour des questions de sécurité, les banques appliquent généralement un second plafond, qui oblige le consommateur à introduire sa carte et à composer son code lorsqu’il atteint un certain montant cumulé (150 € par exemple) ou un certain nombre d’achats sans contact (5 par exemple).

Paylib et Orange Cash sur Android : de 20 à 300 €

En attendant le lancement, toujours sans date précise, de Google Pay, les utilisateurs de mobiles Android éligibles (en général les plus récents) peuvent utiliser deux services de paiement mobile : Paylib, et Orange Cash s’ils sont clients de l’opérateur.

Paylib est le plus accessible, puisque présent chez de nombreuses enseignes françaises - Crédit Agricole, BNP Paribas, La Banque Postale, Société Générale, Hello bank, Crédit Mutuel Arkea, Banque Populaire, Caisse d’Epargne - qui chacune ont intégré le service de manière différente. Toutes, en revanche, appliquent les mêmes plafonds : 20 € sans authentification, par code secret ou biométrie, 300 € avec.

Orange Cash, de son côté, impose une authentification par saisie de code secret au-delà de 30 € par achat, après 5 paiements sans contact successifs ou si le cumul de vos paiements sans contact successifs est supérieur à 150 €.

Apple Pay sur iPhone : à partir de 300 €

En théorie, le montant des paiements effectués grâce à Apple Pay est totalement déplafonné. On se souvient qu’en octobre 2016, un collectionneur avait ainsi pu acheter une Aston Martin à plus de 900 000 € grâce au service de paiement embarqué sur son iPhone ! En effet, le recours systématique à la biométrie est considéré, dans la plupart des pays, comme un mode d’authentification suffisamment fort pour se passer de plafond.

Dans les faits toutefois, certaines enseignes appliquent des limitations, à leur guise. C’est le cas des enseignes du groupe BPCE : la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire prévoient un plafond de 300 € par opération, qui saute seulement pour les cartes haut de gamme. Ce n’est pas le cas en revanche chez Arkéa (Crédit Mutuel de Bretagne, Fortuneo, etc.). Les paiements sans contact ne sont soumis qu’au plafond de paiement de la carte bancaire associée au service.

Autre cas de figure chez Orange Bank : le paiement Apple Pay dispose d’un plafond distinct de la carte bancaire, d’un montant assez faible : 600 € sur 30 jours glissants. Enfin, chez N26 ou Lydia, dont les cartes sont à autorisation systématique et qui bannissent le découvert, pas de plafond mais des paiements possibles dans la limite du solde présent sur le compte.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2018

Commentaires

Publié le 5 février 2018 à 11h52 - #1nono62
  • Homme
  • Arras
  • 57 ans

Et si on en reste au bon vieux code à taper? C'est moins cher?
Moi j'en reste à ça car je suis sûr. Et si on me la vole ou perd, ce système n'est pas validé en ligne par moi-même...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?22
Publié le 6 février 2018 à 11h22 - #2Compte anonyme

+1 nono62 le paiement sans contact est bien pratique pour les petits achats (boulangerie et autres.....) jusqu'à 20 ou 30 Euros maxi OK, mais je n'accepterais pas d'avoir un plafond de 300 Euros pour du sans contact !! si je perds ma carte ou est volée j'en suis pour ma poche. je préfère taper mon code sur le TPE du commerçant et moi aussi ma CB est bloquée pour les achats internet car j'utilise une CC virtuelle pour ce type d'achat.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?02
Publié le 7 février 2018 à 05h15 - #3illy
  • Homme
  • Roubaix 59100

Régler ses "petits" achats en ESPECES, c'est faisable aussi...........!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?02
Publié le 8 février 2018 à 15h13 - #4Compte anonyme

Le but de la manœuvre est de supprimer a terme les espèces, On aura bonne mine, le jour ou les banques bloqueront les comptes suite a crise financière. Pas de ce joujou pour moi et toujours une réserve de liquide ...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01

Ajouter un commentaire