Taux de l'assurance-vie : Generali donne la priorité aux réserves

  • Par
  • ,
Siège de Generali France
© Sebastien d'Halloy

Alors que Generali annoncera la rémunération de ses assurances-vie la semaine prochaine, Sonia Fendler, membre du comité exécutif en charge de la clientèle patrimoniale, a réagi aux premières tendances.

Pensez-vous que la plupart des assureurs baisseront leurs rendements de 0,30 point ?

Sonia Fendler : « Ce serait raisonnable ! J’avoue même être surprise en voyant que certains ont augmenté leurs rendements. Je ne pense pas que ce soit le bon message. »

Faut-il s’attendre à une baisse de 0,30 point chez Generali ?

S.F. : « Nous avons intérêt à doter au maximum la provision pour participation aux bénéfices (PPB ou PPE) afin de préserver les rendements futurs, dans l’éventualité d’une remontée des taux. Ce qui implique forcément une baisse des rendements. Après, d’autres paramètres variables rentrent en compte, car la performance brute des actifs des fonds en euros est plutôt bonne pour 2017. »

A quand une éventuelle remontée des taux ?

S.F. : « Mon rêve, ce serait que cela remonte dès 2019. Mais nous sommes toujours dans un environnement de taux très bas. A ce jour, la stratégie la plus prudente reste de doter la PPB. »

Cherchez-vous, comme de nombreux assureurs, à favoriser la gestion pilotée ?

S.F. : « Sur internet oui, car cela a toujours bien fonctionné : la gestion pilotée se prête bien à la typologie des clients en ligne [28% de la collecte 2017 a été réalisée en gestion pilotée sur les contrats web de Generali, NDLR]. Auprès des CGPI et des réseaux physiques, c’est moins le cas [4% chez les CGPI, NDLR] : le conseil reste prépondérant mais je pense que cela va se développer. »

Lire aussi : Eurossima passe sous la barre des 2%

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Janvier 2018