Zone euro : Paris attend des « progrès concrets » dès cette année

  • cBanque avec AFP
  • ,
Photo officielle de Bruno Le Maire en 2017
© Bercy

La France attend des « progrès concrets » dès cette année sur la réforme de la zone euro, a indiqué vendredi le ministre des Finances, Bruno Le Maire, lors d'une rencontre à Bercy avec le nouveau président de l'Eurogroupe Mario Centeno.

« La première priorité est d'avancer sur des sujets concrets et d'avancer rapidement sur l'union bancaire, l'union des marchés des capitaux et la convergence fiscale », a affirmé le ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue portugais, qui avait assumé quelques heures plus tôt la présidence de l'Eurogroupe.

« Sur ces trois sujets nous estimons que dès 2018 nous devons pouvoir enregistrer des progrès concrets et le sommet de mars sur la zone euro doit permettre de franchir une première étape », a ajouté Bruno Le Maire, précisant que son gouvernement oeuvrerait également à « une transformation en profondeur et ambitieuse de la zone euro », notamment pour la doter d'une capacité budgétaire « qui permettra à la fois de résister aux chocs économiques et de financer les investissements nécessaires »

La « fenêtre d'opportunité unique des prochains mois »

Pour sa part, Mario Centeno s'est engagé à saisir la « fenêtre d'opportunité unique des prochains mois » pour avancer dans la réforme de la zone euro. « Nous devons obtenir des résultats », a-t-il expliqué. Lors de sa prise de fonction à l'ambassade du Portugal à Paris, Mario Centeno, s'est engagé à poursuivre avec une « profonde détermination » les réformes de la zone euro. Avant de se rendre à Bercy, le ministre portugais s'est entretenu avec le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe.

Partager cet article :

Reproduction interdite.