Assurance-vie : ces milliards d'euros mis en réserve par les compagnies

Des billets dans un bocal
© villorejo - Fotolia.com

Les réserves des assureurs sont de mieux en mieux garnies ! A quelques jours des premières annonces de taux 2017, une étude chiffre à près de 42 milliards d’euros les richesses mises en provision dans les fonds en euros.

L’an passé, les autorités de tutelle des assureurs ont durci leur discours, en incitant plus fortement qu’à l’accoutumée les assureurs à doter leur provision pour participation aux bénéfices (PPB). Cette PPB permet aux compagnies d’assurance de mettre en réserve, chaque année, une partie de la performance du fonds en euros, sous condition de la reverser aux assurés dans les 8 ans. Elle est censée permettre de lisser les rendements d'une année sur l'autre et de prévenir les chocs financiers.

Lire aussi : Comment les assureurs stockent des bénéfices avec la PPB

Comme lors des années précédentes, les gestionnaires d'assurance-vie ont donc doté significativement leur PPB à l’heure de servir les rendements 2016 des fonds en euros. Selon une étude réalisée par Good value for money (1), 7 milliards d’euros ont été provisionnés l’an passé par les assureurs de la place, ce qui porte à 41,6 milliards d’euros le montant total des réserves. La PPB représente ainsi 3,08% des encours des fonds en euros. Ou, dit d'une autre manière, c'est l'équivalent d'une rémunération de plus de 3% qui est en réserve.

De 1,43% à 3,50% en 5 ans ?

La part de la PPB dans les encours ne cesse de grimper : elle était de 1,43% en 2012, et elle devrait atteindre 3,50% selon les prévisions de Good value for money. Les compagnies d’assurance n’ont toutefois pas toutes doté leurs réserves dans les mêmes proportions. Parmi les 20 plus gros assureurs de la place, ceux qui ont le plus fortement garni les stocks sont :

  • GMF Vie : 5,07% de PPB dans le fonds euros fin 2016
  • MMA Vie : 4,14%
  • ACM Vie (Crédit Mutuel-CM11) : 4,11%
  • BNP Paribas Cardif : 3,64%
  • Sogécap (groupe Société Générale) : 3,77%

Les deux groupes disposant des plus gros portefeuilles d’assurance ont eux aussi très fortement provisionné, notamment en 2016 : la PPB s’élève ainsi à 9 milliards d’euros chez CNP, soit 3,59% des encours, et à 7 milliards d’euros (3,48%) chez Prédica (groupe Crédit Agricole). A noter, de plus petits assureurs comme Unofi (3,97%) ou la Matmut (5,97%) ont aussi fortement doté leur provision.

A l’autre extrémité, certains assureurs disposent d’une bien plus petite poche de richesses en réserve :

  • Spirica : 0,17% de PPB dans le fonds euros fin 2016
  • Aviva : 0,61%
  • La Mondiale Partenaire : 0,61%
  • Apicil : 0,87%
  • Ageas : 1,04%

Lire aussi : Le taux 2017 de l’assurance-vie sera-t-il le pire des millésimes ?

(1) « Données sur les réserves des fonds en euros à fin 2016 » et « Evolution 2012-2016 des réserves globales des fonds en euros », études réalisées par Goodvalueformoney.eu sur la base des données publiques de 45 assureurs, lesquels gèrent 1 650 milliards d’euros d’encours d’assurance-vie, soit 98% du marché.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Décembre 2017