Assurance-vie : la Macif stoppe son Livret Vie

  • Par
Logo de la Macif
DR

Mutavie, la filiale assurance-vie de la Macif, a annoncé plusieurs évolutions à ses adhérents. Parmi elles : l’arrêt de la commercialisation de son ex-produit phare, Livret Vie.

13,80 milliards d’euros, pour près d’un million de contrats fin 2016 : Livret Vie, ex-Actiplus 2, est historiquement le contrat phare de Mutavie. Depuis 2016, la filiale épargne et assurance de la Macif a toutefois clairement choisi de lui privilégier le contrat multisupports Multi Vie, ex « Livret Vie Option ».

Lire à ce propos : Macif transforme son Livret Vie Option en Multi Vie

A la différence de Multi Vie, le contrat Livret Vie est en effet un monosupport, exclusivement investi sur un fonds en euros, à capital garanti. Par ailleurs, le Livret Vie a basé son succès sur un fonctionnement très souple : pas de frais d’entrée, versements possibles pour de faibles montants, retraits facilités, etc.

Actiplus lui aussi fermé à la souscription

A partir du 1er janvier 2018, « les contrats monosupport Livret Vie et Actiplus ne seront donc plus proposés à l’adhésion », comme l’annonce Mutavie dans une actualité destinée à ses adhérents, tout en précisant : « Cette mesure n’a aucun impact si vous détenez déjà un contrat Livret Vie ou Actiplus. Rien ne change. Vous conservez votre contrat, vous alimentez ou disposez de votre épargne à tout moment. »

La filiale de la Macif acte ainsi l’évolution de sa stratégie, qui consiste à inciter ses actuels ou nouveaux clients à ouvrir un contrat multisupports : « En souscrivant un contrat d’assurance-vie multisupport, l’assuré a l’avantage de s’offrir un plus large éventail de placements - ce qui n’est pas possible avec un contrat monosupport - et donc la possibilité de profiter, lorsqu’il le souhaite, des opportunités de marché », argumente l'assureur mutualiste. Potentiellement plus performants que les fonds en euros, les supports en unités de compte (UC) sont toutefois plus risqués, puisqu’ils ne disposent pas de garantie en capital.

Des rendements différents selon l’investissement en UC

Mutavie annonce aussi des évolutions concernant les détenteurs de Multi Vie. Ainsi, à l’image de nombreux assureurs ayant opté pour les « bonus de rendement », la filiale de la Macif annonce que « les taux servis sur le support euros pourront être différents selon les contrats et/ou la répartition de l’épargne entre support euros et unités de compte ». L'assureur mutualiste assume ainsi « encourager l’investissement en UC », dans « un contexte de taux bas et de baisse des rendements des supports en euros ». Mutavie précise que toutes ces évolutions ont été « votées par les représentants des adhérents lors de la réunion du comité de gestion paritaire », en mai dernier.

Par ailleurs, Mutavie a annoncé qu’elle dévoilera les performances 2017 de ses fonds en euros le 9 janvier 2018. Ces dernières années, Mutavie s’était distingué en ouvrant le bal des annonces dès la mi-décembre. Pour rappel, le Livret Vie avait rapporté 1,20% net de frais de gestion en 2016.

Une garantie en capital « brute de frais de gestion »

Mutavie annonce en outre un changement pour les contrats d’assurance-vie souscrits à partir de janvier 2018 : « La garantie en capital s’entendra (…) après déduction des frais de gestion. » La filiale de la Macif suit ainsi une tendance lancée par Generali, Spirica, Allianz, GMF, MMA ou encore MACSF en 2016. Concrètement, dans l’hypothèse où les performances des fonds en euros s’approcherait de zéro, l’assureur pourrait tout de même prélever ses frais de gestion, et ainsi servir un rendement négatif aux assurés. Un scénario qui reste improbable à ce jour.

Lire aussi : Vers la fin des fonds en euros garantis à 100%

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Décembre 2017