100 000 clients et Apple Pay en approche pour la fintech Morning

Cartes de paiement Morning Pay
DR

Apple Pay, temps réel, offre BtoB : l’établissement de paiement toulousain Morning, qui revendique plus de 100 000 utilisateurs, dévoile sa feuille de route 2018.

Après être passé très près de la disparition, Morning s’est relancé courant 2017 sous l’impulsion de son nouvel actionnaire, Banque Edel, filiale bancaire du groupe E.Leclerc. Cette semaine, la fintech toulousaine tirait le bilan de cette année mouvementée, marquée par le lancement d’une offre de comptes de paiements à destination des particuliers.

Lire aussi : Compte de paiement : E.Leclerc réactive la carte Morning

100 000 utilisateurs : Morning, dont l’activité première est la cagnotte en ligne, revendique avoir dépassé ce cap, avec à la clé plus de 26 millions d’euros collectés et un million de transactions traitées. Pas de chiffres précis, en revanche, sur le nombre d’utilisateurs des cartes Morning Pay, Jump et Welcome.

La fintech avait également annoncé le lancement d’une carte Protect, destinée aux personnes sous tutelle. Finalement, cette solution, « unique du genre en France » d’après Morning, verra bien le jour courant 2018, mais uniquement en marque blanche, à destination de partenaires BtoB.

Apple Pay « très prochainement »

Morning va permettre « très prochainement » - probablement en janvier - à ses clients équipés de cartes Morning Pay de payer sans contact avec leur mobile grâce à Apple Pay, le service de paiement embarqué sur les dernières générations d’iPhones.

« Leader dans le temps réel »

Morning va plus généralement accélérer sur le BtoB en 2018. Elle a en effet fini de peaufiner son catalogue API, et va pouvoir proposer en 2018 des services de paiement en marque blanche à d’autres acteurs du marché.

Autre priorité 2018 : le temps réel. Les utilisateurs de Morning Pay disposent déjà d’une « visibilité en temps réel sur les opérations qui sont effectués sur leur compte ». La fintech annonce aussi qu’elle sera « opérationnelle sur le virement instantané en juin 2018 ». Ce qui devrait en faire un des premiers acteurs français capables d’émettre et de recevoir des virements européens SEPA de manière quasi-instantanée (moins de 10 secondes), 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2017