psa

FIP-FCPI : une réduction d'impôt de 25% en 2018

  • Par
Un conseiller fiscal
© DURIS Guillaume - Fotolia.com

Mardi, l’Assemblée nationale a approuvé le projet de loi de finances pour 2018 en première lecture. Un texte incluant une réduction d’impôt revue à la hausse pour l’investissement en direct dans les PME, et via les FIP ou FCPI.

Les FIP et FCPI sont investis au capital de PME, avec une spécialité sur l’investissement de proximité ou de l’innovation selon la nature du fonds. La refonte de l’ISF en IFI (impôt sur la fortune immobilière) supprime de fait l'atout « défiscalisation ISF » de ces produits financiers. Reste donc la réduction d’impôt sur le revenu. Elle correspond actuellement à 18% du montant de l’investissement en FIP et FCPI, dans la limite de 2 160 euros de réduction par contribuable.

Lire aussi : Quel avenir pour les FIP et FCPI ?

Même évolution que pour la « réduction Madelin »

Cette réduction va évoluer de la même manière que la niche fiscale dite « Madelin », qui récompense l’investissement en direct dans les PME. Après de longs débats, en commission comme en séance à l’Assemblée, la « réduction Madelin » a été portée à 25%, mais seulement pour un an (2018), et elle reste soumise au plafond global des niches fiscales (10 000 euros), comme c’est déjà le cas aujourd’hui.

Comme pour la « niche Madelin », et si le projet de loi adopté par l’Assemblée reste en l’état sur ce point à l’issue de la navette parlementaire, la réduction d’impôt sur le revenu obtenue grâce aux FIP et FCPI sera donc portée à 25%, mais pour les investissements réalisés en 2018 uniquement. Un décret doit préciser la date d'application de cette majoration.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec Marie de BEAUDRAP / Novembre 2017