Les surcoûts liés au site Villages Nature plombent les comptes de Pierre et Vacances

Logo Pierre et Vacances
DR

Le groupe Pierre et Vacances-Center Parcs a aggravé ses pertes annuelles, plombé par des « surcoûts exceptionnels » liés aux retards du projet Villages Nature, un gigantesque complexe touristique qui a ouvert en septembre près de Disneyland Paris.

Connu pour ses marques Center Parcs, Adagio ou Pierre et Vacances, le groupe a fait état mercredi d'une perte nette de 56,7 millions d'euros, contre -7,5 millions un an plus tôt, au cours de son exercice clos fin septembre.

« Il s'agit d'un effet ponctuel et exceptionnel, en termes d'occurrence et de montant », a affirmé Patricia Damerval, directrice générale adjointe aux Finances.

Villages Nature, qui se revendique première destination éco-touristique d'Europe, a été co-développé par Pierre et Vacances-Center Parcs et le groupe Euro Disney, pour un investissement initial de quelque 360 millions d'euros. Conçu en forme de cité végétale autour d'un lagon à ciel ouvert, ce village-vacances géant a ouvert en septembre à proximité de Disneyland Paris.

En raison d'« erreurs de conception et de passages de marché », le chantier « qui devait être initialement livré en avril 2016 », a accusé des retards et généré « pas mal de surcoûts », a souligné Mme Damerval.

Mais « les réservations fonctionnent très bien, notamment auprès de la clientèle étrangère. Et quand on aura atteint un rythme de croisière, d'ici cinq ans, le site devrait nous rapporter 75 millions d'euros de chiffre d'affaires », a-t-elle assuré.

Hors Villages Nature et hors impact du remboursement d'obligations de type Ornane, le groupe aurait affiché un bénéfice net de plus de 8 millions d'euros - soit son premier exercice dans le vert depuis cinq ans.

Au total, le résultat opérationnel courant du groupe progresse de 53% sur l'exercice, à 49,7 millions d'euros hors effet Villages Nature. Une fois pris en compte cet effet, il passe dans le rouge à -37,3 millions.

Les ventes annuelles s'affichent pour leur part en progression de 5,8% à 1,5 milliard d'euros, grâce notamment aux bonnes performances des locations dans l'ensemble des destinations touristiques.

Partager cet article :

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 Agence France-Presse.