Prêt immobilier : les taux n'ont baissé que pour les meilleurs dossiers

  • Par
  • ,
Un rendez-vous bancaire
© Sergey Nivens - Fotolia.com

Le relevé trimestriel de l’Anil permet de dresser un double constat : depuis cet été, les taux de crédit ont bel et bien baissé, mais uniquement pour les financements accordés aux meilleurs dossiers.

Chaque trimestre, l’Anil sonde sept grands réseaux bancaires (LCL, Banque Postale, Crédit Mutuel, Crédit Foncier, Crédit Agricole, Caisse d’Epargne et Cetelem) pour connaître leurs gilles de taux « usuellement pratiqués ». Ensuite, dans son baromètre trimestriel, l’Anil publie une « fourchette basse », les taux les plus bas dans les barèmes des sept banques sondées, ainsi qu'une « fourchette haute », les taux plus élevés des grilles de taux fixes. Voici l'indicateur des taux de l'Anil arrêté au 15 novembre 2017 :

Taux fixesFourchette basseFourchette haute
Sur 15 ansentre 1,23% et 1,72%entre 1,70% et 2,50%
Sur 20 ansentre 1,46% et 1,87%entre 1,90% et 2,80%
Sur 25 ansentre 1,70% et 2,05%entre 2,20% et 3%

Plus concrètement, pour un prêt sur 25 ans, les « meilleurs taux » que les emprunteurs peuvent espérer vont actuellement de 1,70% à 2,05% dans les sept banques sondées.

Pour ce 4e trimestre 2017, le baromètre de l’Anil est riche en enseignements. Premier constat : « Les barèmes relatifs aux crédits immobiliers à taux fixe, en légère diminution, effacent la légère hausse constatée au 3e trimestre », souligne l’Anil, de manière générale. Une analyse qui confirme celle des courtiers en crédits immobiliers.

Seules les fourchettes basses ont évolué

Toutefois, les « fourchettes hautes » n’ont quasiment pas évolué en l’espace d’un trimestre. Dans les grilles bancaires, le « pire » taux reste 3% sur 25 ans, comme dans le baromètre du 15 août dernier (3e trimestre), et comme dans celui du 15 mai (2e trimestre). Autrement dit, les emprunteurs présentant les moins « bons » dossiers, du point de vue des banques, ne profitent pas réellement de la baisse automnale.

A contrario, les taux les plus bas, ceux de la « fourchette basse », ont diminué sensiblement en 3 mois. Pour un prêt immobilier sur 15 ans, les meilleurs dossiers pouvaient espérer des taux de 1,40% à 2,02% selon les banques cet été. Entre temps, les établissements financiers ont aligné leurs barèmes, à la baisse, pour ces meilleurs dossiers : ces emprunteurs peuvent désormais espérer des taux entre 1,23% et 1,72% selon les établissements.

Voir aussi sur cBanque le baromètre des taux de crédit

(1) Depuis le début 2016, l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement) ne détaille plus les taux par enseigne, en livrant uniquement des fourchettes globales sur 15, 20 et 25 ans. Elles correspondent aux taux « usuels » en agence, sur la base des grilles fournies par les banques.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2017