Un revenu mensuel moyen de 2 510 euros pour les non-salariés

dossier salaire
© herreneck - Fotolia.com

Combien gagnent en France les non-salariés (auto-entrepreneurs, professions libérales, etc.) ? 2 510 euros par mois en moyenne, répond l’Insee, qui met toutefois en évidence de fortes disparités.

En France fin 2014, une personne en emploi sur 10 (hors secteur agricole) relevait du non-salariat : des auto-entrepreneurs, des gérants de société, des professions libérales, des entrepreneurs individuels… Ces personnes, selon des statistiques publiées par l’Insee (1), tiraient en moyenne 2 510 euros mensuels de leur activité (2).

Huit fois moins de revenus pour les auto-entrepreneurs

Toutefois, « une forte proportion d’auto-entrepreneurs, (…) ou encore la présence de non-salariés n’ayant dégagé aucun revenu, abaissent la moyenne », détaille la note de l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Et pour cause : les revenus d’activité des auto-entrepreneurs est moyenne huit fois inférieur à celui des non-salariés classiques. « Ainsi, hors revenus nuls et hors auto-entrepreneurs, la moyenne nationale passe à 3 610 euros. » Quant aux auto-entrepreneurs, ils se contentent de 410 euros par mois.

Des disparités géographiques

Des disparités existent aussi en fonction de la situation géographique. Le revenu moyen des non-salariés est ainsi généralement plus élevé dans le nord de la France : 3 700 euros à Paris par exemple, contre moins de 2 000 euros dans les Alpes de Haute-Provence ou en Dordogne.

Logiquement, ces différences tiennent pour une part à la proportion d’auto-entrepreneurs parmi les non-salariés. Des départements comme l’Ille-et-Vilaine, où les auto-entrepreneurs sont moins nombreux que la moyenne nationale, figurent parmi ceux où le revenu moyen est le plus important. Mais l’environnement économique joue aussi son rôle : « Une forte densité de population dans le bassin de vie, un meilleur niveau de vie des habitants ou encore un faible taux de chômage vont de pair avec des revenus plus élevés pour les non-salariés. »

Des disparités selon la catégorie professionnelle

Autre facteur de disparité : la catégorie professionnelle. « Comparé à l’ensemble des secteurs (…), [le] revenu est en moyenne 1,6 fois plus élevé dans la santé humaine et l’action sociale (5 640 euros) et 1,4 fois plus élevé dans les services aux entreprises et services mixtes (4 940 euros) », note l’Insee. « À l’inverse, il est plus faible dans les transports (2 040 euros) et dans les services aux particuliers (1 730 euros).

Lire aussi : Cadres, ouvriers, employés : les salaires moyens dévoilés par l'Insee

(1) « Le revenu d’activité des non-salariés : plus élevé en moyenne dans les départements du nord que dans ceux du sud », Insee Première n°1672, novembre 2017.

(2) Le revenu d'activité est la « rémunération issue de l’activité non salariée, déduction faite des cotisations sociales payées dans l’année, mais pas des contributions sociales (CSG, CRDS). Il est calculé à partir du revenu professionnel imposable auquel sont réintégrés certains allègements fiscaux et cotisations sociales facultatives (...) ».

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2017