Le Crédit Mutuel confirme avoir confié une mission à Christian Noyer

  • cBanque avec AFP
  • ,
Logo du Crédit Mutuel
DR

Christian Noyer, ancien gouverneur de la Banque de France, est actuellement en mission au sein du groupe Crédit Mutuel, secoué par un conflit entre l'organe central et son affilié Crédit Mutuel Arkéa (CMA), annonce la banque mutualiste.

Christian Noyer, désormais gouverneur honoraire de la banque centrale française, s'est vu confier la mission de « consolider la mise en œuvre des nouveaux statuts de la Confédération » nationale du Crédit Mutuel (CNCM), l'organe central de la banque, explique ce dernier dans un communiqué. Cette réforme statutaire doit permettre notamment au groupe de se mettre en conformité avec les nouvelles exigences de l'autorité européenne de supervision bancaire en matière de gouvernance. La CNCM confirme ainsi une information dévoilée fin septembre par Le Monde, même si le descriptif de la mission diverge par rapport à l'article du quotidien.

Un long feuilleton judiciaire

Problème, en renforçant notamment les pouvoirs de l'organe central sur ses affiliés, ce projet initié en 2015 se heurte à l'opposition farouche de Crédit Mutuel Arkéa, qui regroupe les fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest, du Massif Central ainsi que vingt filiales spécialisées. Saisi par Crédit Mutuel Arkéa, le Tribunal de grande instance de Paris avait annulé en janvier 2016 cette réforme, mais en mars de la même année, une version corrigée des statuts avait été finalement adoptée en assemblée générale, puis approuvée à la fois par le régulateur bancaire français et le ministère des Finances.

Crédit Mutuel Arkéa n'a toutefois pas rendu les armes et continue de contester ces statuts qui, selon lui, entravent son autonomie. Arkéa dénonce notamment la double casquette du président de la CNCM, Nicolas Théry, qui est également à la tête du groupe Crédit Mutuel-CM11, plus grosse entité du réseau, avec laquelle Arkéa s'estime en concurrence directe. En parallèle, la CNCM et Crédit Mutuel Arkéa sont englués dans une bataille juridique qui comprend une dizaine de litiges.

L'épineuse question de la fédération du Massif Central

« Le Crédit Mutuel Arkéa maintient sa volonté d'aboutir à une séparation ordonnée des deux groupes. Il a fait des propositions en ce sens, notamment auprès de Christian Noyer dans le cadre de sa mission », a fait savoir à l'AFP la banque affiliée. Christian Noyer devra notamment se pencher sur l'épineuse question de la fédération du Massif Central, dont la nouvelle direction a engagé durant l'été une tentative - contestée par Arkéa - de rapprochement avec l'entité rivale Groupe Crédit Mutuel-CM11.

Partager cet article :

Reproduction interdite.