Immobilier : 168 000 euros, budget médian de l'investissement locatif

  • Par
Immeuble en construction
© Mpc92 - Fotolia.com

En France, près de 8% des ménages sont propriétaires d’au moins un bien immobilier en location selon les statistiques de l’Insee. Le Crédit Foncier a réalisé une enquête auprès de ses clients pour dresser leur profil type.

168 000 euros, budget médian

En 7 ans, depuis que le Crédit Foncier réalise cette étude (1), jamais le coût médian d’une opération d’investissement locatif n’avait été aussi élevé. De 151 000 euros en 2010, le budget médian (la moitié des bailleurs investit plus, la moitié investit moins) est monté jusqu’à 166 000 euros en 2014, avant de redescendre à 157 000 euros l’année suivante. Ce coût médian avait rebondi en 2016 et il confirme ainsi l’inflation du coût des investissements, porté par la hausse des prix, au premier semestre 2017.

La part des opérations les plus coûteuses, dépassant les 250 000 euros, est elle en augmentation constante depuis 7 ans : ces opérations ne représentaient que 8% des dossiers traités par le Crédit Foncier en 2010, 14% sur le début d’année 2017.

7 dossiers sur 10 financés sans apport

Souscrire un prêt immobilier sans apport personnel ? Difficile pour un emprunteur achetant sa résidence principale. C’est en revanche bien plus courant pour un investissement locatif, car les emprunteurs sont souvent propriétaires de leur propre logement, ou affichent un profil « peu risqué » du point de vue de la banque. Ainsi, 69% des dossiers financés par le Crédit Foncier cette année ne comportaient pas d’apport. Une proportion en progression même si les dossiers sans apport sont majoritaires depuis 2010 (58%). « Le mouvement de baisse des taux enregistré depuis plusieurs années a incité les investisseurs à augmenter significativement la part financée de leur acquisition », commente le Crédit Foncier dans son étude.

20 ans et 5 mois, durée moyenne du prêt

La majorité des crédits finançant des investissements locatifs sont inférieurs à 20 ans selon le Crédit Foncier. Mais quelques dossiers affichent une durée d’emprunt assez élevée, dépassant parfois 25 ans. Le poids de ces emprunts à durée longue porte donc la durée moyenne à 20 ans et 5 mois en 2017.

70 300 euros, revenu annuel médian des investisseurs

Le profil type de l’investisseur locatif dressé par le Crédit Foncier est le suivant : « Âgé en moyenne de 45 ans, vivant en couple (73 % d’entre eux), un investisseur locatif dispose dans son ménage d’un revenu médian de 70 300 euros. » La banque précise que ce revenu médian a augmenté de 10% en 7 ans.

Un T2 de 45 m2

Dans 92% des cas, le bien immobilier acheté pour la location est un appartement, les maisons ne représentant que 8% des dossiers. Par ailleurs, les deux pièces dominent très largement ce marché de l’investissement locatif à en croire cette étude : les T2 pèsent 43% des dossiers, les studios 15% et les T3 28%. La taille moyenne des logements concernés augmente légèrement au fil des ans, de 41 m2 en 2013 à 45 m2 cette année.

Un bien dans le Sud ou à Paris

Deux grandes zones géographiques dominent le marché de l’immobilier locatif : l’Ile-de-France d’une part (19% des dossiers selon cette étude), la côte méditerranéenne et plus généralement le Sud de la France d’autre part. L’Occitanie concentre ainsi 26% des dossiers de financement du Crédit Foncier au premier semestre 2017, la région PACA 12%, la Nouvelle-Aquitaine 15% et l’Auvergne-Rhône-Alpes 10%. L’activité du Crédit Foncier sur l’immobilier locatif apparaît bien plus marginale dans l’Ouest, le centre et l’Est de la France.

(1) Sondage réalisé auprès de 2 706 personnes, clientes du Crédit Foncier, entre le 11 et le 31 juillet 2017.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2017