Pour Woerth, « l'ennemi public ce n'est pas le retraité ou l'étudiant »

  • cBanque avec AFP
  • ,
Eric Woerth en 2017
Eric Woerth en 2017 - CC Wikimedia

Eric Woerth, député LR de l'Oise, président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, s'est exprimé ce matin sur France Inter.

« L'ennemi public numéro de la France ce n'est pas le retraité ou l'étudiant, bien sûr. Donc il faut réformer le pays, il faut avoir le courage de le faire, il faut limiter la dépense publique de façon considérable, mais par des réformes de fond (...), mais pas de la pire manière. Et la pire manière c'est le coup de rabot, sans en parler à personne, au cœur de l'été ».

« Il ne fait pas bon en France être retraité, rouler au diesel ou obtenir des APL. Franchement vous êtes au cœur de la cible du gouvernement ».

« Il y a volontairement un transfert de ressources, de pouvoir d'achat, entre les actifs et les inactifs, c'est-à-dire essentiellement les retraités au travers de la CSG. Moi je conteste cette idée, parce que je pense que c'est vrai qu'il faut augmenter le pouvoir d'achat des actifs, mais il faut l'augmenter par la croissance, par le salaire, par la rémunération. Et pas par des transferts ».

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.