#fintech : Heoh, le don aux bonnes œuvres à l'âge du numérique

Logo Heoh
DR

Démocratiser le don aux associations et l’adapter aux usages numériques : c’est la double mission que s’est donnée Heoh. Explications avec Ghislain d’Alançon, son PDG.

Ghislain d’Alançon, comment vous est venue l’idée de créer Heoh ?

Ghislain d’Alançon : « Elle est née de ma rencontre avec le philanthrope Antoine Vaccaro. Nous avons partagé deux constats : la baisse des financements publics du monde associatif, alors qu’en parallèle leurs terrains d’actions s’élargissaient ; le retard de la France sur les nouveaux moyens de collecte, si on compare avec les Etats-Unis ou l’Angleterre. Nous avons donc eu l’idée de créer des moyens de collecte innovants pour les associations, en utilisant notamment les circuits de paiement. Avec un objectif : permettre à chacun de faire un don, facilement et en toute sécurité. Chaque don est ainsi traçable, depuis la poche du donateur jusqu'à l'association bénéficiaire. Nous souhaitons aussi contribuer au développement d’une consommation socialement responsable dans une dynamique d’économie solidaire. »

Quels sont les solutions que vous proposez aux associations pour collecter ces dons ?

G.A. : « Nous leur proposons plusieurs canaux possibles. Le don par SMS, d’abord : l’utilisateur de mobile réalise son don en envoyant un SMS contenant un montant ou un mot-clé à un numéro dédié. La borne de don sans contact, ensuite, personnalisée et placée dans un lieu public : le donateur n’a plus alors qu’à placer sa carte sans contact devant le boîtier. Plus récemment, nous avons lancé le GoodTweet, qui permet de faire un petit don via le réseau social Twitter, de manière totalement sécurisée et sans télécharger d’application. »

Quels sont vos objectifs de développement à court et moyen terme ?

G.A. : « Nous souhaitons continuer de commercialiser un nouveau produit, la GoodTransaction. Là, le don se fait directement sur le terminal de paiement. Un commerçant peut ainsi proposer à ses clients d’effectuer un don - qui peut être un montant fixe, un arrondi à l’euro supérieur ou un pourcentage du montant de l’achat - au moment de régler leurs achats. Le client peut bien sûr refuser. S’il accepte, il est débité sur sa carte du montant total achats + don et bénéficie ensuite d’une déduction fiscale. Nous allons également lancer prochainement une carte bancaire, baptisée la GoodCard. »

Fiche d'identité : Heoh
ActivitéPlateforme de collecte de dons
Site webwww.heoh.net
Date de créationJanvier 2012
Date de lancementJanvier 2015
Clientèle viséeParticuliers, professionnels, associations
Marché viséFrance et international
AgrémentACPR (en cours)
Capital2,5 millions d'euros
Chiffre d'affairesNC
Nombre de clients150
Effectif actuel14
Partenaire banque/assuranceVisa, BPCE
Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par VM / Mai 2017