BforBank

Hello Bank passe le cap des 300.000 clients en France

Test Hello bank
© FV / cBanque

Au 31 mars 2017, Hello Bank, l’offre bancaire mobile adossée à BNP Paribas, comptait 302.000 clients en France - et 2,6 millions en Europe - selon les résultats trimestriels publiés ce mercredi.

Hello Bank avait fini l’année 2016 avec un total de 284.000 clients en France, un chiffre en hausse de 16% sur un an. L’enseigne numérique a légèrement accéléré au 1er trimestre 2017 : la croissance de sa clientèle a été de 17%, pour atteindre 302.000 en fin de période. Hello Bank est ainsi la 3e enseigne 100% à distance à passer le cap des 300.000 clients en France. Elle complète un podium dominé par Boursorama Banque (un million de clients depuis la fin janvier) et ING Direct (1 million également, à fin 2016). Fortuneo et Monabanq, de leur côté, ne communiquent plus de chiffres pour la France : la première comptait 600.000 clients en Europe fin 2016, la seconde revendiquait 290.000 clients en octobre 2015.

Les bons résultats de Hello Bank s’inscrivent dans un contexte plutôt contrasté pour l’activité de banque de détail de BNP Paribas en France. Le résultat avant impôts de ce métier est en baisse de 11,2% par rapport au 1er trimestre 2016, à 319 millions d’euros, en raison notamment de la persistance des taux bas. L’activité commerciale, toutefois, se porte mieux. BNP Paribas a enregistré une hausse des dépôts de 12%, « tirés par la forte croissance des dépôts à vue ». Les encours d’assurance-vie et d’OPCVM sont également en hausse, respectivement de 3,8% et 13,9%.

Lire aussi : BNP Paribas : le bénéfice net en hausse et meilleur qu'attendu au 1er trimestre

Le Compte Nickel, un rachat stratégique

Dans le communiqué accompagnant la publication de ses résultats du 1er trimestre 2017, BNP Paribas revient sur le rachat du Compte Nickel, le compte de paiement distribué dans les bureaux de tabac. La banque rappelle d’abord que ce rachat n’est pas encore définitif : elle a signé le 4 avril dernier un protocole d’accord pour l’achat de 95% de la Financière des Paiements Electroniques, l’établissement de paiement qui a inventé et commercialisé le produit, mais le bouclage de ce rachat, au 2e trimestre 2017 espère-t-elle, nécessite encore l’accord des autorités réglementaires.

BNPP revient également sur les raisons de ce rachat. Il lui permet en effet de « compléter le dispositif dédié aux nouveaux usages bancaires », pôle qui disposera ainsi « à coté de Hello Bank !, de l'offre digitale de la banque de détail et du réseau d'agences, d'un ensemble complet de solutions adaptées aux besoins des différentes clientèles ».

Lire aussi : Compte Nickel : quel avenir avec BNP Paribas pour le « compte sans banque » ?

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mai 2017