Banques et syndicats bancaires fustigent les propos « injurieux » de Gilbert Collard

  • cBanque avec AFP
  • ,
Inscription bank sur une façade
© theaphotography - Fotolia.com

La Fédération bancaire française (FBF) et plusieurs syndicats représentatifs du secteur ont dénoncé vendredi des propos « injurieux » du député Rassemblement Bleu Marine Gilbert Collard à leur encontre qui les ont « profondément blessés ».

Après la diffusion mercredi par BFMTV d'images de militants FN distribuant croissants, tracts, puis sifflets aux salariés de Whirlpool à Amiens avant la visite d'Emmanuel Macron, ce dernier avait accusé Marine Le Pen de faire « de l'utilisation politique, puisqu'elle allait haranguer des militants politiques sur un parking ».

« Depuis quand on achète des militants, des ouvriers ? (...) Ce ne sont pas des putes comme les banquiers », avait déclaré le lendemain Gilbert Collard (député apparenté FN), ce qui a suscité vendredi l'ire des organisations représentatives du secteur bancaire français.

Des propos « profondément choquants, insultants et méprisants »

« La profession bancaire et ses 370.000 salariés se sentent profondément blessés par ces propos injurieux qui portent atteinte à leur dignité tant professionnelle que personnelle », ont fait savoir vendredi dans un communiqué commun la FBF, peu habituée à s'exprimer dans le débat politique, et les syndicats représentatifs du secteur CFDT, CFTC et SNB/CFE-CGC.

« Les banques françaises et les syndicats représentatifs de secteur bancaire regrettent profondément » ces propos et « nous pensons tout particulièrement aux effets de tels propos sur les salariés des banques », soulignent les organisations dans le communiqué. Dans un communiqué séparé, le syndicat FO Banques a estimé que « ces propos sont profondément choquants, insultants et méprisants pour des salariés des banques et sociétés financières ».

Partager cet article :

Reproduction interdite.