psa

Assurance-vie : Yomoni lance un contrat Kids et veut « lever le tabou de l'argent en famille »

Logo de Yomoni

Ce mardi, Yomoni, acteur de l’assurance-vie en ligne, inaugure Yomoni Kids. Un contrat appuyé sur des ETF visant à favoriser un rendement à long terme. La fintech cherche à se différencier en proposant une souscription simplifiée, et des outils d’éducation financière pour les enfants.

Retour vers le futur. Après avoir convaincu 2.000 clients, et collecté 12 millions d’euros (chiffres à fin 2016), Yomoni se tourne vers un produit ancien : le compte pour enfants ! « Chez Yomoni, on est un peu nostalgiques du Livret A de la Caisse d’Épargne, quand on était petits », sourit Sébastien d’Ornano, président de Yomoni. Mais forcément, pour la fintech spécialisée dans les contrats orientés ETF (produits indiciels suivant les marchés), plus question de recommander le Livret A. « C’est devenu un produit peu rémunérateur, qui ne dépasse même plus l’inflation ! »

À la différence de la plupart des assurances-vie dédiées aux enfants, Yomoni Kids ne recommandera pas du 100% garanti. « Pour un horizon d’investissement très long, qui peut dépasser 18 ans, nous sommes convaincus que cela n’a pas de sens de prendre un fonds euros. Nos algorithmes le disent, et c’est notre conviction : il y a une plus forte valeur ajoutée dans un investissement plus diversifié, avec une part plus importante de risque. » Comme le contrat « adulte », Yomoni Kids est accessible dès 1.000 euros, et propose 10 profils de risque, recommandés au terme d’un questionnaire adapté aux questions familiales et à l’âge de l’enfant. La différence : les profils de risques suggérés seront en général moins élevés que pour les adultes.

Des supports pour « lever le tabou de l’argent en famille »

Avec son assureur partenaire, Suravenir, la start-up a voulu « lever les principales barrières » : « Souvent, il fallait que les représentants légaux aient un compte dans les banques, et remplissent beaucoup de papiers. Chez Yomoni, on peut n’ouvrir qu’un contrat pour l’enfant. Et le process est simplifié, 100% en ligne. » La gestion quotidienne du contrat se veut également facilitée : signature électronique, validation par SMS… A la différence de certaines « assurances-vie enfant », ce contrat est souscrit au nom de l'enfant, et non au nom de l'adulte avec l'enfant en bénéficiaire.

Lire à ce propos : Que vaut l'assurance-vie réservée aux enfants ?

Pour l’enfant, l’argent est bloqué jusqu’à la majorité. Toutefois, les représentants légaux pourront — s'ils tombent d’accord — retirer tout ou partie des sommes en cas de besoin. « Le contrat s’adapte également aux parents séparés. Yomoni Kids n’obligera pas à tout faire ensemble, devant le même écran. »

Le petit plus de Yomoni : le contrat se veut éducatif. « Yomoni Kids proposera, deux fois par an, des newsletters que l’on souhaite pédagogiques et ludiques. L’objectif est de fournir aux parents des supports pour lever le tabou de l’argent en famille, dialoguer sur les questions de placement, d’investissement. » Pour leur apprendre à épargner dès 18 ans ?

Plus d'infos sur le contrat Yomoni Vie

Partager cet article :

© cbanque.com / GC / Mars 2017