psa

Le Plan épargne logement passe le cap des 260 milliards d'euros

Un PEL
© kotoyamagami - Fotolia.com

La collecte a certes ralenti, mais le PEL continue de drainer une large part de l’épargne des Français. Depuis la fin janvier, plus de 260 milliards d’euros sont placés sur les Plans d’épargne logement !

Retombé sous la barre des 167 milliards d’euros en juin 2009, en pleine crise financière, le Plan épargne logement n’a quasiment jamais cessé de progresser depuis. Surtout, après un léger recul en 2012, ce produit d’épargne à moyen terme a vu son encours s’envoler sur la période 2014-2016. La barre symbolique des 200 milliards d’euros a ainsi été franchie en février 2014, celle des 250 milliards en juillet 2016, pour dépasser les 260 milliards d’euros d’encours en janvier 2017 selon les statistiques dévoilées ce vendredi par la Banque de France.

Encours du PEL en janvier 2017 - source Banque de France
Encours du PEL en janvier 2017 - source Banque de France

Cette progression a été évidemment soutenue par un taux de rémunération longtemps bien supérieur à celui des autres produits d’épargne. Fixé à 2,50% d’août 2003 à janvier 2015, le taux contractuel a été abaissé à 2% en février 2015, puis 1,50% en février 2016 et enfin 1% en août dernier. Chaque PEL étant rémunéré au taux en vigueur au moment de son ouverture, la collecte reste conséquente, car les particuliers disposant d’un plan à 2% ou 2,50% profitent logiquement de cette rémunération garantie pour l’alimenter.

Le PEL enregistre ainsi une collecte nette de 1,37 milliard d’euros en janvier 2017. Moins que le Livret A (2,89 milliards), moins que les livrets bancaires classiques (3,37 milliards), mais mieux que l’assurance-vie (400 millions). Le Plan épargne logement ne parvient ainsi pas à doubler le Livret A, dont l’encours - 262,4 milliards d’euros selon la Caisse des dépôts - reste très légèrement supérieur.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2017