Le prix des logements anciens en hausse de 1,8% fin 2016

  • cBanque avec AFP
  • ,
Façade d'immeuble ancien
Paoli/Picasa

Les prix des logements anciens en France ont augmenté de 1,8% au quatrième trimestre 2016 sur un an, et ont continué de progresser par rapport au trimestre précédent, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi.

La hausse enregistrée d'octobre à décembre, comparée à la même période de l'an dernier, est marquée par une augmentation quasiment équivalente des prix des appartements (+1,9%) et des maisons (+1,7%), selon un communiqué. Comparée au troisième trimestre, la hausse (+0,7%) est surtout due aux prix des appartements (+0,9%), celle des maisons étant un peu plus modérée (+0,5%), selon ces données provisoires corrigées des variations saisonnières.

En Ile-de France, les prix des logements anciens ont progressé de 0,9% par rapport au troisième trimestre, la hausse s'amplifiant encore sur un an (+3,1%). Cette augmentation est soutenue par les prix des appartements (+3,5%), notamment des appartements parisiens, qui augmentent de 4,4% en un an. Les prix des maisons en Ile-de-France augmentent également, mais de façon moins marquée (+2,3% sur l'année), soulignent les notaires.

Volume de transactions record

En revanche en province, les prix des logements anciens progressent bien moins (+0,6%) entre les troisième et quatrième trimestres. Sur une année, ils restent plus élevés qu'en 2015 (+1,3%), la hausse étant, contrairement à la région francilienne, tirée par le prix des maisons (+1,6%).

Le volume annuel de transactions a continué de croître, atteignant le niveau historique de 848.000 fin décembre. « Il dépasse donc le précédent point haut de 837.000 en mai 2006 », observent les notaires.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.