defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Sofica : qui a intérêt à défiscaliser dans le cinéma ?

  • Par
Cinéma
© bernardbodo - Fotolia.com

Parmi les différents placements permettant de réduire l’impôt sur le revenu, les Sofica affichent l’un des plus important taux de réduction. Mais l’investissement se fait dans un cadre très cloisonné, et le rendement reste très hypothétique.

Réduire son impôt sur le revenu 2017 en investissant dans le cinéma et l’industrie audiovisuelle en cette fin 2016, c’est ce que proposent les Sofica. Nom complet : sociétés pour le financement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Objectif : flécher l’épargne vers le soutien à la production de films, mais aussi de séries, de téléfilms ou de documentaires. Ainsi, en 2015, des films aux horizons aussi divers tels que Camping 3, Chouf, Frantz, La Fille de Brest, Planétarium ou encore Une Vie ont bénéficié de financements de la part de Sofica. Tout comme la saison 3 de la série Les Hommes de l’ombre ou Les mystérieuses Cités d’Or.

La collecte se fait dans un cadre restreint. Chaque année, au début de l’automne, le Centre national du cinéma (CNC) dévoile une liste d’une dizaine de Sofica agréées par les services fiscaux. Elles peuvent rassembler une somme limitée, 63,07 millions d’euros au total dans le cas de la collecte en cours, avant la fin de l’année. Cette collecte 2016 servira ensuite aux financements réalisés par ces Sofica lors de l’année 2017.

Lire à ce propos : Onze Sofica agréées pour investir d'ici la fin 2016

Fiscalité : une réduction importante et un plafond spécifique

Principal avantage pour le particulier souscripteur : la carotte fiscale ! A ce jour, la réduction d’impôt est de 30% ou 36% du montant investi en fonction des engagements de la Sofica. Mais la souscription est limitée par un plafond : 18.000 euros de versements éligibles à l’avantage fiscal (1). Un particulier souhaitant profiter pleinement de la défiscalisation Sofica, en cette fin d’année 2016, peut donc espérer une réduction de 6.480 euros (36% du versement de 18.000 euros) sur l’impôt sur le revenu à régler en 2017.

Cette réduction d'impôt entre, en outre, dans le plafonnement majoré des niches fiscales, de 18.000 euros par an. En contrepartie de cet avantage fiscal, les parts de Sofica doivent être conservées pendant 5 ans minimum.

Lire aussi : Quel dispositif de défiscalisation pour quelle réduction d'impôt ?

Un hypothétique retour sur investissement

Outre le gain fiscal, ce contribuable peut-il espérer un gain financier ? Sur ce point, le retour sur investissement reste très hypothétique. Dans les prospectus des Sofica agrées en 2016, pour la plupart commercialisées par des banques ou réseaux de gestion de patrimoine, les frais de gestion avoisinent ou dépassent les 2% annuels. Ces frais varient parfois à la hausse ou à la baisse au fil des ans, ou selon l’importance des sommes gérées. Il faut aussi prendre en compte des frais ponctuels : les éventuels frais de souscription et autres « charges exceptionnelles ». Dernier élément à prendre en compte : ces prospectus imposent le plus souvent un ticket d’entrée de 5.000 euros.

Pour quel rendement ? « La dispersion du rendement des Sofica au cours des dix dernières années va d’une perte de 70% du capital investi à un gain de 15%, avec très peu de personnes qui ne perdent pas d’argent », affirmait en octobre à l’Assemblée nationale la députée PS Karine Berger (voir l’encadré ci-dessous). En effet, si les succès rencontrés par certaines productions cinématographiques permettent d’espérer une performance, ils contrebalancent rarement les échecs commerciaux enregistrés par ailleurs. Le magazine Le Particulier (2) a calculé le rendement des Sofica commercialisées de 2002 à 2009, pour la plupart arrivées à échéance. Résultat : en prenant en compte le gain fiscal, la « performance nette » va de -15% sur 8 ans à +45% sur 6 ans environ. Bref, un pari risqué !

Un produit pour les contribuables aisés voire les passionnés

Plus que la perspective de performance financière, très hypothétique, le placement Sofica répond donc avant tout à une logique ponctuelle de réduction d’impôt, acquise elle dès l’investissement. D'autant que le choix entre les quelques Sofica s'apparente parfois à la loterie, avec comme principal élément de choix les performances et financements passés de la société. Les Sofica s’adressent donc en premier lieu aux contribuables figurant dans les tranches supérieures de l’impôt sur le revenu. Sauf en cas de volonté farouche de financer le cinéma, un placement passion qui réclame alors tout de même un ticket de 5.000 euros…

Plus d’infos sur la réduction d’impôt Sofica

Vers un taux de réduction relevé à 48% en 2017

Lors de la première lecture du projet de loi de finances pour 2017, un amendement étendant l’avantage fiscal des Sofica a été voté. Si le texte est définitivement adopté en l’état, la réduction d’impôt pourra atteindre 48% du montant investi, le taux en vigueur lors des années 2000, mais uniquement si la Sofica soutient la production de séries : « L’industrie de la production de séries est devenue presque aussi importante que le cinéma en termes de création culturelle », a justifié la députée Karine Berger, à l’initiative de cet amendement, en commission. « Aussi souhaitons-nous donner aux Sofica les moyens de financer les séries internationales produites en France et – j’y insiste – de langue française. » Les débats parlementaires sur le budget 2017 vont s’étaler jusqu’à la fin du mois de décembre.

(1) Dans la limite de 25% du revenu net global.

(2) Le palmarès des Sofica du Particulier.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec Marie de BEAUDRAP / Novembre 2016