Quelles sont les professions à haut patrimoine ?

Des billets dans des pots
© Miriam Dörr - Fotolia.com

269.100 euros, tel est le patrimoine moyen de l’ensemble des ménages français selon l’Insee. En comptant les biens immobiliers, les placements financiers, etc. Qui dispose d’un niveau de richesses supérieur à cette moyenne ? Tour des professions les mieux loties.

Le grand écart. D’un côté les ouvriers, les moins riches de la population. De l’autre, les agriculteurs ayant accumulé le plus de richesses. Les premiers, plus précisément les 10% les plus modestes des ouvriers non qualifiés, ne disposent que de 1.400 euros de patrimoine, en moyenne, selon l’Insee (1). Les seconds, les 10% des agriculteurs les mieux dotés, s’assoient sur un pécule de 1,7 million d’euros en moyenne, en prenant en compte leur propriété immobilière et leurs équipements.

Le profil-type

Le patrimoine médian des Français s’élève à 158.000 euros : la moitié des Français disposent de plus, l’autre moitié de moins. La profession dont la médiane se rapproche le plus de celle de l’ensemble de la population ? Les professions intermédiaires (enseignants, infirmiers, assistante sociale, etc.).

De 2010 à 2015, les inégalités de patrimoine se sont « légèrement » réduites, souligne l’Insee. L’institut rappelle aussi que l’important écart de patrimoine entre indépendants et salariés est dû aux actifs professionnels que détiennent les travailleurs non salariés. L’Insee scinde donc les patrimoines financier, immobilier et professionnel. Le fait de se concentrer uniquement sur le patrimoine financier, ou immobilier, redistribue-t-il les cartes ? Pas totalement.

Champion toutes catégories : les professions libérales

Si l’on se concentre sur le seul patrimoine financier, autrement dit l’épargne et les divers placements, les professions libérales surpassent toutes les autres professions en France ! Les pharmaciens, avocats, notaires, médecins, experts-comptables, architectes ou autres géomètres-experts disposent en moyenne d’un patrimoine financier de 201.700 euros début 2015, et d’un patrimoine immobilier de 410.300 euros. Imbattables, dans une catégorie comme dans l’autre.

Chefs d’entreprise et commerçants : de très fortes inégalités

500 euros de patrimoine financier et aucun patrimoine immobilier : les artisans, commerçants et chefs d’entreprise les plus modestes (dernier décile) font partie des Français au plus faible patrimoine. Le contraste est donc saisissant avec le patrimoine moyen de l’ensemble de cette catégorie socio-professionnelle, bien plus élevé que dans le reste de la population : 119.600 euros de patrimoine financier et 276.100 euros de patrimoine immobilier. Les indépendants les plus richement dotés influencent donc fortement cette moyenne, comme en témoigne le patrimoine financier médian de cette catégorie d'actifs : 14.900 euros, un niveau de peu supérieur à celui des professions intermédiaires.

Et à la retraite ?

Une fois retraités, les anciens chefs d’entreprise, cadres ou professions libérales restent parmi les plus richement dotés de la population. Les professions libérales et autres cadres disposent ainsi de 164.700 euros, en moyenne, sur leurs différents placements. Presque trois fois plus que la moyenne globale (55.300 euros).

Agriculteurs : le poids de l’immobilier

Logiquement, au niveau du patrimoine global, les agriculteurs n’ont pas de concurrents. Car leurs terrains (265.300 euros en moyenne) et surtout leurs équipements professionnels (664.100 euros) pèsent très lourd dans la balance. Toutefois, même en se concentrant sur leur seule épargne personnelle, les agriculteurs restent parmi les professions les mieux dotées en France : 83.900 euros en moyenne.

Cadres : un patrimoine 4 fois plus élevé que les ouvriers non qualifiés

Malgré leur position élevée dans les entreprises, les cadres ne sont pas les plus richement dotés des Français en termes de patrimoine. Ils disposent tout de même d’un pécule conséquent : 77.100 euros en moyenne sur leurs placements financiers. Soit 4 fois plus que les ouvriers non qualifiés (13.200 euros). Ils possèdent aussi des actifs immobiliers d’une valeur moyenne de 276.000 euros.

Des inégalités dans toutes les professions

Les inégalités de patrimoine touchent l’ensemble de la société et donc, par essence, l’ensemble des professions. Même si certaines catégories socio-professionnelles, comme celle des chefs d’entreprise, affichent une disparité bien plus importante que les autres. Ainsi, parmi les professions libérales, les moins richement dotés des ménages (3.700 euros de patrimoine financier et aucune propriété immobilière pour le dernier décile) ont un patrimoine inférieur aux mieux dotés des ouvriers non qualifiés (30.300 euros de patrimoine financier et 200.000 euros d’immobilier). Conséquence de l’hétérogénéité au sein de chaque profession, et de l’avancée de la carrière. Et les inactifs ? Ils disposent de 33.600 euros de patrimoine financier en moyenne mais, là encore, l'écart reste grand entre les mieux et les moins bien dotés.

(1) Insee Première, novembre 2016. Etude basée sur les résultats de l’enquête Patrimoine 2014-2015, qui livre des données valables au début de l’année 2015. Les statistiques évoquées concernent le patrimoine brut. L’institut livre aussi un patrimoine net global, prenant en compte les dettes en cours. Le patrimoine net moyen est de 235.900 euros.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2016