psa

Linxea Vie : les frais de gestion n'augmenteront que sur les nouveaux contrats

Logo de Linxea
Logo de Linxea - DR

L’assureur Generali Vie va augmenter les frais de gestion de ses fonds en euros sur tous ses contrats d’assurance-vie en ligne. Mais il se heurte à certains cas particuliers, comme chez Linxea où les anciens contrats ne seront pas touchés.

« Avec nos partenaires internet, courtiers et banques en ligne, nous remontons les frais de gestion de nos fonds en euros (…) à 0,75% pour l’ensemble. » Le 5 octobre dernier, dans une interview à cBanque, Generali Vie a officialisé cette augmentation tarifaire par la voix de Sonia Fendler, membre du comité exécutif de Generali France en charge de la clientèle patrimoniale.

« Avec 0,60% de frais de gestion, nos fonds en euros n’étaient pas vendus à leur juste valeur », a-t-elle expliqué, en faisant référence à Eurossima, présent sur tous ces contrats. Le seul autre fonds en euros concerné est Euro Exclusif, présent sur Boursorama Vie, dont les frais grimpent de 0,70% à 0,75%, les frais de Netissima se situant déjà à 0,75%.

Boursorama a déjà communiqué sur cette modification auprès de ses clients. Mais elle devrait aussi toucher les assurances-vie Generali distribuées par ING Direct, Monabanq et une vingtaine de courtiers web. Parmi eux : Linxea. Ce mercredi, L’Express-Votre Argent a toutefois annoncé que le courtier « joue les frondeurs » et aurait « obtenu » de l’assureur « que seuls les nouveaux contrats soient touchés par la hausse tarifaire ».

Une clause sur les « frais bloqués »

Dans les faits, c’est une clause du contrat de groupe Linxea Vie (1) qui permettra aux actuels titulaires du contrat de continuer à bénéficier de frais réduits : « Generali Vie et Linxea s’engagent à ne jamais augmenter l’ensemble des frais pour toute la durée de vie de l’adhésion. » Avec une seule exception : « sauf dans le cas d’ajout de nouvelles options de gestion ou de nouvelles garanties qui feront l’objet de nouvelle tarification ».

Seuls les particuliers ouvrant une assurance-vie Linxea Vie après la publication de l'avenant au contrat seront donc concernés par cette hausse des frais de gestion à 0,75%, comme l’a confirmé le directeur général de l'enseigne, Yves Conan. La hausse des frais de gestion pour les nouveaux adhérents devrait s’appliquer à partir du 1er janvier 2017, mais Yves Conan n’a toutefois pas pu confirmer ce calendrier.

(1) Cette assurance-vie étant un contrat collectif, il peut être modifié « par des avenants au contrat, conclus entre Generali Vie et Linxea SAS ». Les épargnants-adhérents sont uniquement informés de ces modifications.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Octobre 2016

Commentaires

Publié le 15 octobre 2016 à 17h26 - #1Compte anonyme

Générali a laissé entendre qu'il allait baisser drastiquement le rendement de ses fonds euros et maintenant il augmente les frais de gestion. Mes contrats individuels auront 8 ans d’existence en 2017, c'est ballot. Adieu générali !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 17 octobre 2016 à 11h57 - #2Tours 37000
  • Homme
  • Tours
  • 53 ans

Malgré ce "fait d'armes" de Linxea, je ne suis pas convaincu que le contrat de groupe soit la bonne option pour défendre l'intérêt des assurés.
La tendance sur les contrats de groupe est une évolution défavorable aux assurés: exemple BforBank Vie, Boursorama Vie. Le "pire" est avec BforBank Vie car avec son fonds Euro ALT, on se retrouve piégé par l'impossibilité de désinvestir avant 3 ans sinon 3% de pénalité... Donc obligation de rester et d'accepter les modifications du contrat de groupe même si a posteriori je n'aurai pas souscrit ce contrat avec son évolution récente qui prévoit que le capital puisse diminuer des frais de gestion.
Pour Boursorama Vie, rien ne s'oppose à un rachat total et tant pis si ce n'est pas fiscalement optimisé (cet argument a d'autant moins de poids que le contrat est jeune et sans beaucoup d'intérêts accumulés).
Les contrats de groupe sont à fuir car c'est vraiment se retrouver "dans la gueule du loup". Réduire impérativement la voilure de ces contrats et bien examiner les conditions générales des contrats à adhésion individuelle amenées à évoluer en défaveur des assurés.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?