Assurance-vie : le gouverneur de la Banque de France défend la limitation des retraits

  • cBanque avec AFP
  • ,
  • 7 commentaires
François Villeroy de Galhau
HRudemp / CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

Le gouverneur de la Banque de France défend la mesure de la loi Sapin II prévoyant la possibilité de limiter les retraits sur un contrat d'assurance-vie en cas de crise.

« L'objectif est de protéger l'épargne des Français et des assurés. (...) Il s'agit de corriger une anomalie et non pas évidemment de modifier les contrats d'assurance-vie », explique François Villeroy de Galhau dans un entretien au Bien Public publié mercredi.

La loi Sapin II, dont la deuxième lecture doit avoir lieu de mercredi à vendredi à l'Assemblée nationale, pourrait permettre au Haut conseil de stabilité financière de « suspendre, retarder ou limiter temporairement » toute opération de retrait d'un épargnant, en cas de risques menaçant la stabilité du système financier.

Renforcer la solidité financière des assureurs

En l'occurrence, il s'agirait d'éviter que l'assuré retire ses dépôts en cas de remontée soudaine des taux pour les réinvestir sur des placements mieux rémunérés. Or, si les taux remontent, les anciennes obligations voient leur valeur baisser et la compagnie d'assurance qui les détient pourrait avoir du mal à faire face à ses obligations en tentant de les revendre.

« Nous avons, depuis 2013, la capacité de prendre, si nécessaire, des mesures pour renforcer la solidité financière des banques. Et nous n'avons pas encore cette capacité pour les assureurs », fait valoir François Villeroy de Galhau.

Un amendement déposé la semaine passée propose toutefois de créer des exceptions à cette mesure restrictive dans certaines situations, comme un mariage, la perte d'un emploi ou l'acquisition d'une résidence principale.

Partager cet article :

Reproduction interdite.

Commentaires

Publié le 28 septembre 2016 à 10h25 - #1Tours 37000
  • Homme
  • Tours
  • 51 ans

L'assurance-vie est une épargne de long terme. Elle peut être envisagée comme un complément de revenu au moment de la retraite sous forme de rachats partiels programmés. Il ne faudrait pas bloquer ce type de retrait au moment où prend son sens cette épargne qui s'est constituée au fil des années grâce à des versements programmés. Envisagé comme un revenu différé, l'assurance-vie doit pouvoir être utilisée à tout moment sans restriction dès lors qu'il ne s'agit pas de faire des retraits massifs... Il faut est espérer que le législateur prenne en compte ce type de situations.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 28 septembre 2016 à 10h49 - #2Compte anonyme

"L'objectif est de protéger l'épargne des Français et des assurés"
Mais bien sur, ça fait un petit moment qu' ils lorgnent sur le gâteau de l'assurance vie. La démarche est surtout d’empêcher les créanciers de l' État (nous) de récupérer leur argent.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 29 septembre 2016 à 14h00 - #3J2

L'état va pouvoir contraindre les assureurs à rapidement "servir" un taux d’intérêt négatif pour faire tranquillement main basse sur cette épargne ...
et bloquer les retraits par période de 6 mois renouvelable à l'infini (loi sapin 2)
La boucle est bouclée.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 7 novembre 2016 à 15h26 - #4cadiche
  • Homme

Le Gouverneur de la BDF est membre du Haut Conseil de Stabilité Financière présidé par le Ministre de l'Economie et des Finances.
Mr VILLEROY de GALHAU est donc co-responsable des dispositions de la loi SAPIN 2 potentiellement néfaste aux détenteurs de contrats d'assurance-vie (même s'il affirme le contraire).
Honte à lui !!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 9 novembre 2016 à 08h04 - #5piere31
  • Homme
  • Angers
  • 55 ans

bonjour
étonnant ne plus disposer de son argent, et donc ne plus être libre d'aider sa famille, d'acheter une maison avec ses économies...que faire...
la seule solution compte tenu de la situation retirer son argent et les politiques manipuler par les banquiers assureurs seront au pieds du mur. Aujourd'hui faire peur ne fonctionne plus merci à l'Amérique avec Donalt Trump c'est une grande victoire.... comme en France l'étranger à plus de droits que le français et ou l'étranger intégré

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 12 novembre 2016 à 14h29 - #6replay0001

De quel droit tous ces manipulateurs de castes privilégiées et parasitaires se permettent-ils de disposer de notre argent comme si c'était le leur ? De le brader en inondant le marché de fausse monnaie pour créer de l'inflation. En tout cas pas de la volonté de citoyens.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 15 novembre 2016 à 09h25 - #7gianni.s
  • Homme
  • 10150
  • 54 ans

Elle est belle la république !! C'est juridiquement et socialement comparable à un braquage ni plus ni moins....ca sent le sapin !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?