SCPI - OPCI : un large plébiscite des Français en 2015

  • Par
  • ,
Cap Mail en chantier à Rennes
Chantier de Cap Mail à Rennes - CC Valdosilasol/Flickr

Selon les chiffres communiqués par l'Association française des placements immobiliers (Aspim), l'année 2015 bat tous les records de collecte jamais atteints. Les OPCI connaissent un engouement sans précédent dans le cadre de l'assurance-vie, alors que le rendement est plus faible que celui des SCPI, qui continue de baisser, par ailleurs.

« Alors que la collecte nette annuelle des SCPI n’avait jamais dépassé les 3 milliards d'euros depuis leur création il y a quarante ans, ce montant a atteint 4,275 milliards d'euros en 2015, soit une augmentation de près de 46% par rapport à l’exercice précédent », relève l'Aspim (Association française des placements immobiliers) après avoir effectué une analyse des chiffres relevés par l'Institut de l'Epargne immobilière et financière (IEFI). Elle complète : « les OPCI (grand public), essentiellement distribués par le biais des contrats d’assurance-vie, ont collecté un total de 2,49 milliards d'euros, soit plus du triple de 2014 ». Comment expliquer ce succès sans précédent pour ce type de produits de placement ? « Même si le contexte économique contraint chacun à la prudence, les Français gardent confiance dans les qualités intrinsèques de ces produits d’épargne », répond Patrick de Lataillade, président de l’Aspim.

Des rendements en baisse

Pourtant, comme pour les fonds en euros, la tendance est à la baisse sur les rendements servis par les SCPI et les OPCI, mais ils restent encore intéressants. Ainsi, l'Aspim indique qu'en 2015, « les SCPI ont vu leur taux de distribution atteindre 4,85% contre 5,08% en 2014 ». Et elle ajoute : « Ce ratio s’explique par une augmentation du prix moyen pondéré des parts des SCPI (+1,55%) combinée à une politique de distribution prudente de la part des gestionnaires (-3%). Surtout, le niveau de distribution des SCPI leur permet de dégager une prime de risque très confortable à 3,83%. Le rendement courant des OPCI a atteint 3,1%. La valorisation des actions s’est quant à elle montée à 1,8%. »

Les chiffres clés

A la fin 2015, les particuliers pouvaient investir dans 171 SCPI gérées par 28 groupes de gestion, pour une capitalisation totale de 37,83 milliards d'euros. Les transactions sur le marché secondaire ont pesé pour 677,58 millions d'euros, soit 1,79% de la capitalisation, selon l'Aspim. 64 SCPI de 26 groupes de gestion ont procédé à une augmentation de capital pour un montant total de 4.294 millions d'euros. Au final, le prix moyen d'une part de SCPI a augmenté de +1,55%. Concernant les OPCI pouvant être investis par le grand public, le choix est plus restreint, avec seulement 11 OPCI auprès de 8 groupes de gestion. Pour autant, selon les données de l'IEFI et de l'Aspim, ces OPCI représentent une capitalisation de 4.539 millions d'euros soit une progression de 122% par rapport à fin 2014.

Ces bons chiffres devraient être égalés, ou dépassés, dans les prochaines années. « La dynamique commerciale des fonds d’investissement immobilier devrait être confirmée au cours des prochaines années », estime le président de l'Aspim. Et il ajoute : « Les investisseurs conserveront durablement le besoin d’une épargne longue, à la volatilité mesurée, strictement régulée, tout en bénéficiant de plusieurs voies de souscription possibles des parts, en direct ou par le biais de contrats d’assurance-vie. »

Partager cet article :
Baptiste Julien BLANDET

© cbanque.com / BJB / mars 2016