Le Livret A reste à 0,75% mais le PEL passe à 1,50% au 1er février

  • cBanque avec AFP
  • ,
Banque de France
© Delphimages - Fotolia.com

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a proposé le maintien du taux du Livret A à 0,75% lors de sa prochaine révision le 1er février, et la baisse du taux des nouveaux PEL à 1,50%. Des préconisations que le gouvernement a décidé de suivre.

François Villeroy de Galhau ayant choisi de ne pas suivre la formule de calcul du taux théorique du taux du Livret A, qui aboutirait à l'abaisser à 0,50%, c'est au gouvernement qu'il appartenait de fixer le niveau de la rémunération de ce produit d'épargne le plus répandu en France. Le ministre des Finances Michel Sapin a ainsi annoncé dans l'après-midi suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France.

La règle de calcul de moins en moins appliquée

Le rendement théorique du Livret A se calcule en ajoutant un quart de point au niveau de l'inflation (hors tabac). Or, en décembre, les prix à la consommation ont progressé sur un an de 0,2%, selon les données publiées mercredi par l'Insee. Ceci donne donc un taux théorique de 0,50%, puisqu'il faut arrondir au quart de point le plus proche.

Taux du Livret A - Janvier 2016

Taux du Livret A 2016 2015 2014 2013 2012 0% 0,50% 1% 1,50% 2% 0% -0,50% © cBanque Livret A Inflation tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Voir aussi l'infographie des taux de l'épargne réglementée.

« Toutefois, compte tenu des perspectives d'une légère augmentation de l'inflation en 2016, le gouverneur considère qu'il est justifié de déroger à la stricte application de la formule de calcul en vigueur, ainsi que le règlement en prévoit la possibilité », souligne le communiqué de la Banque de France. Depuis la création de ce produit d'épargne en 1818, sa rémunération n'a jamais été inférieure à 0,75%.

Il est devenu fréquent de voir la formule de calcul ne pas être strictement appliquée. A l'été 2015, le taux du Livret A aurait par exemple dû mécaniquement baisser de 1 point à 0,50% mais la Banque de France et Bercy avaient choisi de le fixer à 0,75%. Début 2015, la chute aurait dû être encore plus importante si la formule avait été respectée, avec un repli à 0,25%, mais le gouvernement avait alors opté pour un maintien du rendement à 1%.

Le Plan épargne logement à 1,50% au 1er février

En revanche, comme il l'avait déjà laissé entendre mercredi matin, François Villeroy de Galhau a recommandé de baisser le taux des nouveaux Plans épargne logement (PEL), jugeant « anormalement élevé » le niveau actuel de 2%. Il a ainsi proposé de le ramener à « un niveau inférieur ou égal à 1,5% », sans que ce changement ne concerne les PEL déjà ouverts.

Là encore, Michel Sapin a suivi la recommandation du gouverneur de la Banque de France en annonçant un taux de rémunération à 1,50% pour les plans souscrits à partir du 1er février 2016. « Nous maintenons le rendement du Livret A, qui est le placement de référence des Français, et nous avons décidé de baisser le taux des nouveaux PEL », a commenté le ministre des Finances dans le communiqué de Bercy. Avant d'ajouter : « Un taux plus bas, c'est l'assurance de pouvoir emprunter moins cher. »

Partager cet article :

Reproduction interdite.