RCI Banque : la fin des taux boostés a freiné la collecte 2015 en France

Logo du Livret Zesto, de RCI Banque
DR

Grâce à une collecte nette 2015 de 3,7 milliards d’euros dans les 4 pays où elle est présente, l’activité épargne de RCI Banque, filiale du constructeur Renault, couvre désormais plus de 30% de ses encours de prêts automobile. En France toutefois, où l'enseigne a cessé ses campagnes de taux boostés, son encours de dépôts est en repli de 500 millions d'euros.

En lançant en 2012 son activité d’épargne en ligne, en France d’abord puis en Allemagne (2013), en Autriche (2014) et au Royaume-Uni (2015), RCI Banque avait un objectif : diversifier les sources de refinancement des prêts qu’elles accordent aux clients et concessionnaires de Renault et Nissan. Quatre ans plus tard, le contrat est rempli. « Avec un montant net de dépôts collectés de plus de 10 milliards [10,2 milliards fin 2015, NDLR], RCI Banque a déjà dépassé l’objectif de disposer d’un niveau d’épargne représentant 30% de ses encours », se félicite Gianluca De Ficchy, le directeur général de RCI Banque, dans un communiqué.

Pour parvenir à ce niveau de couverture, RCI Banque a encore réussi en 2015 une collecte nette substantielle : 3,7 milliards d’euros. La banque compte actuellement 268.000 clients épargnants, contre 193.000 fin 2014.

Activité en repli en France

Ce bon chiffre global masque néanmoins des évolutions nationales contrastées. En France, où elle commercialise un livret d’épargne, le Livret Zesto, et une gamme de comptes à terme, Pepito, son activité est en repli. Elle y compte actuellement 50.000 clients, contre 52.500 il y a un an. Le recul de l’encours géré est encore plus spectaculaire : 1,3 milliard d’euros d’encours fin 2015 contre 1,8 milliard fin 2014.

Un résultat logique, toutefois, dans la mesure où RCI Banque a fait le choix de stopper les offres promotionnelles de bienvenue sur son Livret Zesto, ce qui a fait fuir les épargnants opportunistes, chasseurs de primes ou de taux boostés. Dans le même temps, à contre-courant du marché, l’enseigne a récompensé la fidélité des autres en revalorisant son taux de base, qui est passé de 1,50% à 1,70% le 1er septembre.

Lire aussi : Livret Zesto : changement de stratégie pour RCI Banque

RCI Banque va-t-elle poursuivre dans cette voie ? Son communiqué laisse planer le doute. Il annonce en effet l’intention de la banque de maintenir ce taux de couverture de 30% des encours de prêts par l’activité d’épargne. « Dans un contexte de forte croissance de son activité de crédits », à la faveur du redémarrage du secteur automobile, elle pourrait ainsi ajuster ses « objectifs opérationnels de collecte ». Et pourquoi pas, retrouver plus d’agressivité sur le marché des « super-livrets ».

La locomotive allemande

Le gros de sa collecte nette 2015, RCI Banque l’a réalisé encore une fois en Allemagne, qui reste de très loin son premier marché. Renault Bank Direkt, qui commercialise un compte à vue et des comptes à terme, a attiré 2,6 milliards d’euros supplémentaires en 2015, qui portent son encours de dépôts à plus de 7 milliards, en hausse de 61% en un an. Le nombre de clients de l’enseigne a dans le même temps atteint le nombre respectable de 174.000.

La déclinaison autrichienne, lancée en 2014, reste beaucoup plus modeste, avec 14.000 clients et 600 millions d’euros d’encours. Par contre, RCI Banque UK, lancée en juin dernier en Grande-Bretagne, a réussi de brillants débuts, avec une collecte de 900 millions de livres sterling. Soit environ 1,2 milliard d’euros, presque autant qu’en France.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Janvier 2016