Epargne : le courtier en comptes à terme Raisin débarque en France en 2016

Dr. Tamaz Georgadze, Katharina Lueth, Michael Stephan, Didier Goepfert, Dr. Frank Freund
Cofondateurs & équipe France: Dr.Georgadze, K.Lueth, M.Stephan, D.Goepfert, Dr.Freund

Actif en Allemagne depuis décembre 2013, sous le nom de WeltSparen, Raisin, pour « Raise your interest », finalise l'ouverture d'un site européen, en attendant sa version française. Ce courtier en ligne propose aux particuliers de souscrire des comptes à terme dans des banques d’autres pays européens, et prévoit à l’avenir d’élargir son offre aux livrets d’épargne.

Comment est né SavingGlobal, qui deviendra bientôt Raisin ?

Didier Goepfert, manager France : « Les trois fondateurs, des anciens de McKinsey & Company, ont constaté de fortes disparités de rémunération entre les comptes à terme (CAT) en Europe : une même banque peut ainsi rémunérer totalement différemment ses clients selon les pays. Pourtant, le marché commun européen permet à un citoyen de placer son argent dans le pays de son choix. »

La plateforme européenne Raisin.com est déjà en ligne, même si elle n'est pas encore opérationnelle. A quand un site en français ?

D.G. : « Le lancement de notre plateforme européenne est imminent. Cette plateforme en langue anglaise sera accessible à tous les épargnants européens, y compris les français. Le site français, Raisin.fr, sera lancé au premier semestre 2016, probablement plutôt au cours du deuxième trimestre. Nous disposons déjà d’une filiale en France, inscrite au registre unique des intermédiaires en opérations de banque. »

Votre offre française sera-t-elle différente de celle que propose aujourd’hui WeltSparen en Allemagne ?

D.G. : « Le marché de l’épargne en France est effectivement différent du marché allemand, que nous connaissons bien. Ainsi, en Allemagne, le taux moyen n’est que de 0,30%, quand le taux moyen des dépôts à terme monte à 1,10% en France [CAT de 2 ans ou moins, NDLR]. »

Allez-vous jouer sur les taux pour être compétitifs en France ?

D.G. : « Nous ne pouvons pas uniquement jouer sur les taux [Raisin affirme pouvoir proposer des taux grimpant potentiellement ''jusqu’à 2,50%'', NDLR]. Nous allons également tenter de nous distinguer par la qualité de l’interface, et notamment par la possibilité de gérer plusieurs comptes de banques différentes sur une même plateforme. »

Quels sont vos concurrents sur le créneau des comptes à terme pour particuliers en France ? VTB Bank, PSA Banque et RCI Banque ?

D.G. : « Nous arrivons avant tout en France avec l’idée de garnir l’offre de produits disponibles. Notre offre est complémentaire de l’existant : pour l’heure, sur ce créneau, les épargnants n’ont qu’une gamme de produits limitée. »

Quels produits proposerez-vous sur votre site français ?

D.G. : « Les comptes à terme de plusieurs banques européennes. Aujourd’hui, pour un Français, il s’avère difficile d’aller en Pologne ou en Bulgarie pour ouvrir un compte : là, ce sera possible en quelques clics. Notre objectif est de proposer l’offre la plus directe possible : le client ne paie aucuns frais, nous sommes rémunérés par les banques en tant qu’intermédiaire financier. »

Allez-vous à terme diversifier votre offre de produits ?

D.G. : « Nous avons levé des fonds justement pour élargir notre gamme de produits. En France, le marché de l’épargne repose fortement sur les livrets : nous allons donc sonder les banques européennes pour examiner leur offre de ''comptes au jour le jour''. Notre objectif est de compter un maximum de banques à notre catalogue : les négociations sont en cours. »

Quels sont vos objectifs en France en termes de clients ?

D.G. : « Difficile à dire à ce jour. Nous avons séduit 25.000 personnes en Allemagne en 2 ans d’existence, pour 600 millions d’euros de collecte. »

En quoi vous considérez-vous comme une Fintech ?

D.G. : « Nous avons mené un travail approfondi au niveau légal et informatique pour intégrer l’offre de plusieurs banques européennes sur une même plateforme, en gérant des relations entre un client dans un pays et une banque dans une autre. Nous ne sommes pas qu’un courtier : nous proposons une offre bancaire en ligne. »

Fiche d'identité : SavingGlobal GmbH et sa filiale française
ActivitéCourtage en comptes à terme
Site webwww.raisin.com
Date de création2013
Ouverture au publicLancement en France courant 2016
Clientèle viséeBtoC : uniquement les particuliers
Marché viséEurope
Agrément ou statut spécifiqueStatut d’IOBSP obtenu en septembre 2015
Capital et levée de fondsCapital : non communiqué
Levée de fonds : 30 millions d’euros depuis le lancement.
Chiffre d'affairesNon communiqué
Nombre de clients25.000 clients en Allemagne
Effectif actuel50 personnes
Partenaires banque-assurance

12 banques de 10 pays différents :

  • Allemagne (Grenke Bank, Hanseatic Bank),
  • Bulgarie (FiBank, BACB),
  • Croatie (Podravska Banka),
  • Irlande (AIB),
  • Italie (Banca Sistema),
  • Norvège (BN Bank),
  • Pologne (Alior Bank),
  • Portugal (Novo Banco),
  • Slovaquie (J&T Banca),
  • UK (FBN Bank).
Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Novembre 2015