#fintech : Alphametry veut devenir le Airbnb de l'analyse financière

  • Par
  • ,
Fabrice Bouland, fondateur d'Alphametry
DR - Fabrice Bouland, d'Alphametry

Qui sont ces multiples Fintech, jeunes pousses alliant finance et technologie, qui tentent de se faire une place aux côtés des banques et autres sociétés financières ? Suite de la série de portraits avec Alphametry, projet de communauté d’analystes financiers et de gérants de fonds, dont le lancement est attendu pour septembre 2015.

Comment définiriez-vous votre concept, en quelques mots ?

Fabrice Bouland, CEO (directeur général) d’Alphametry : « Une place de marché intelligente qui connecte les gérants de fonds avec les meilleurs analystes financiers mondiaux. Le concept, c’est de connecter deux audiences : d'une part les gérants de fonds, ou asset managers (family office), d'autre part les analystes. Les gestionnaires de fonds opèrent des transactions à titre professionnel mais ils ont besoin d’analyse ! Il y a certes des analystes en interne, dans les banques et autres grands établissements financiers, mais il y a aussi des analystes externes : des courtiers, des cabinets de recherche indépendants, des blogueurs, des traders individuels, etc. Cette audience là est fragmentée, or elle est riche d’informations, d'où l'intérêt de la regouper. Nous parions aussi sur les évolutions en cours, car le modèle économique de l’analyse financière va être bouleversé par les régulateurs européens dès l’entrée en vigueur de la directive MiFID II en janvier 2017, avec de nouvelles règles de transparence. »

Peut-on résumer votre concept en « réseau social de l’analyse financière » ?

FB : « Non, pas vraiment. Nous avons évité ce type de formulation car ce n’est pas qualitatif. Ce serait plutôt le Airbnb de l’analyse financière car Alphametry est imaginée comme un plateforme globale. Il existe déjà des portails qui agrègent des données et analyses financières, chez Bloomberg ou Reuters, mais les données sont rassemblées dans des documents pdf. Nous voulons aller plus loin : sur Alphametry, tout sera indexé, l’idée étant de mettre en lien des personnes par le biais du contenu. Un gérant américain pourra communiquer et travailler avec un analyste japonais et, à terme, la transaction entre ces deux professionnels pourra se faire via Alphametry [à condition d’obtenir un agrément auprès de l’ACPR, NDLR], comme avec Airbnb. Nous voulons que ce soit simple, que tout se fasse en un clic. »

Etes-vous issu du milieu financier ?

FB : « J’ai commencé ma carrière dans des postes de trading en dérivés actions chez BNP Paribas. Puis j’ai fondé Brokerhub et OTCex [sociétés de courtage en dérivés, la seconde société ayant ensuite évolué après s'être rapprochée d’une autre structure pour créer OTCex Group, NDLR]. »

Quels sont vos objectifs de développement ?

FB : « A moyen terme, d’ici 3 ou 4 ans : 1.000 clients pour 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. A plus long terme, nous espérons attirer des dizaines de milliers d’utilisateurs. »

Fiche d'identité : Alphametry
ActivitéPlace de marché qui connecte les gérants de fonds avec des analystes financiers partout dans le monde
Site webalphametry.com
Date de créationJuin 2014
Ouverture au publicSeptembre 2015
Clientèle viséeB2B : d’une part les analystes financiers, d’autre part les sociétés de gestion
MarchéInternational
Agrément ACPR ou statut spécifiquePas nécessaire dans un premier temps, éventuellement dans un second lors de la mise en place d’une procédure de paiement entre utilisateurs via la plateforme
Capital et levée de fondsCapital : 1.700 euros*
Levée de fonds : non
Chiffre d'affairesNon communiqué
Nombre de clientsNon communiqué
Effectif actuel3 personnes
Partenaires banque-assuranceNon
* Source : bulletin officiel des annonces civiles et commerciales
Partager cet article :

© cbanque.com / Recueilli par BL / Juillet 2015