defiscalisation-mode-demploi.com : Découvrez ce que la déficalisation peut vous rapporter

Epargne en ligne : un quart des Français prêts à sauter le pas

Tirelire et ordinateur
© Andy Dean - Fotolia.com

19% des Français ont déjà souscrit un produit d’épargne sur internet, et 7% sont « tout à fait prêts à le faire ». Les PEA, Perp ou contrats d’assurance-vie en ligne séduisent donc un quart de la population, selon un sondage Ifop-Cecop pour le Cercle de l’épargne.

Les sondés qui ont déjà souscrit un produit d’épargne en ligne retiennent avant tout la facilité de l’opération (40%), avant les frais d’entrée plus faibles (35%) et loin devant le rendement (18%). Les atouts de la souscription en ligne ne sont pas les mêmes lorsque l’institut de sondage pose la question à ceux qui se disent « prêts » à souscrire en ligne sans avoir encore sauté le pas : ils sont en premier lieu attirés par les frais plus faibles à l’entrée (43%) et par le gain de temps (32%).

Le reste de la population, soit trois quarts des Français, affiche donc encore des réticences à l’idée de miser sur un produit financier en ligne. Est-ce beaucoup ? « J’ai plutôt été surpris qu’il y ait autant de monde à être prêt à franchir le cap ou à l'avoir déjà franchi », répond Philippe Crevel, économiste et directeur du Cercle de l’épargne.

Un marché qui « peut évoluer rapidement »

Il s’explique : « Si l’on regarde les statistiques de l’assurance-vie, les contrats en ligne représentent 3% à 4% du marché : c’est très minoritaire. Les résultats de ce sondage montrent que cela peut évoluer rapidement. » La même étude relève que lorsque la même question est posée aux « épargnants », le pourcentage de personnes ayant déjà souscrit en ligne ou comptant le faire grimpe à 36%.

(1) Etude réalisée à la demande du Cercle de l’Epargne par le Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (CECOP) et par l’Ifop (pour le sondage « de terrain »). 1.007 personnes majeures, constituant un échantillon représentatif de la population française selon la méthode des quotas, ont été interrogées du 11 au 18 mai 2015.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2015