Hello Bank!

Crowdfunding : Banque Populaire annonce sa plateforme régionale, Proximea

Logo de la Banque Populaire
CC Miss Rogue / Flickr

Evoqué dans la presse dès le mois de décembre 2014, le lancement de la plateforme de financement participatif Proximea, filiale de la Banque Populaire Atlantique, se précise. Seul manque encore l’agrément de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Si le futur site de Proximea n’a pas encore été mis en ligne, la Banque Populaire Atlantique a choisi de communiquer dès à présent sur ce projet. Proximea sera une plateforme de type « crowdequity », c’est-à-dire de financement participatif en investissant dans le capital des entreprises sélectionnées. Le projet étant porté par une caisse locale, les projets ne seront sélectionnés que dans la zone couverte par la Banque Populaire Atlantique (1) : Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée, Morbihan et Finistère (2).

Premier projet : une machine servant du vin au verre

Proximea chiffre déjà ses ambitions pour 2015 : trois projets financés pour 1,5 million d’euros. Les levées de fonds pourront aller de 150.000 à 1 million d’euros sur cette future plateforme. Une première entreprise en recherche de financement a déjà été identifiée : 10-Vins, structure créée en 2012 et dont le concept-store est installé sur l’île de Nantes. Cette entreprise, qui a lancé une machine de dégustation à domicile, a déjà fait appel au financement participatif et récolté 40.000 euros via Ulule. « Elle projette aujourd’hui de collecter 800.000 euros » via Proximea selon le dossier de presse.

« Le circuit bancaire traditionnel n’est pas forcément taillé pour appréhender les opportunités de certains marchés émergents, parfois atypiques, ou autorisé à prendre des risques quand les perspectives de réussite reposent sur trop d’inconnues », commente Olivier de Marignan, directeur de la Banque Populaire Atlantique dans le dossier de presse. « L’outil crowdfunding nous est apparu comme le plus approprié pour les accompagner. » Ulric le Grand, dirigeant de Proximea, évoque lui des « domaines variés » pour les projets financés, comme le vin, donc, mais aussi le transport, l’énergie, la santé ou l’immobilier.

Les particuliers souhaitant investir dans la première start-up régionale sélectionnée, 10-Vins, pourront le faire très prochainement selon la Banque Populaire Atlantique. Seul manque l’agrément de l’AMF, la plateforme Proximea ayant demandé à être enregistrée en tant que conseiller en investissements participatifs (CIP).

(1) Le Crédit Maritime Atlantique, membre du même groupe (BPCE), est par ailleurs cité comme « partenaire » de Proximea.

(2) La Banque Populaire Atlantique ne couvre toutefois que le Finistère Sud, le nord du département faisant partie de la zone de la Banque Populaire de l’Ouest.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Avril 2015