Taux 2014 : la France Mutualiste annonce des performances en recul de 0,30 point

  • Par
Dossier assurance-vie sur un clavier d'ordinateur
© momius - Fotolia.com

Après une légère baisse entre 2012 et 2013, les performances des principaux contrats d’assurance-vie de la France Mutualiste ont encore fléchi en 2014, de 0,30 point. Leurs rendements s’affichent aujourd’hui à 2,92%.

2,92%. C’est le taux (1) qu’ont servi les principaux contrats d’assurance-vie distribués par la France Mutualiste en 2014, contre 3,22% l’an passé. « Associés à une inflation quasi-nulle en 2014, les rendements des fonds en euros des contrats de la France Mutualiste permettent de protéger le pouvoir d’achat de l’épargne investie », précise le communiqué du groupe.

Ainsi, Actépargne 2, contrat multisupport accessible à tous et à versements et retraits libres, affichait une performance de son fonds en euros de 2,92%, tout comme le contrat monosupport Rentépargne. Idem pour le Livret Jeun’Avenir, contrat d’assurance-vie multisupport « réservé aux jeunes jusqu’à 28 ans révolus lors de la souscription », sans frais sur versement. 2,92% de rémunération aussi sur le Livret RM, un contrat multisupport pour les actifs de 35 à 39 ans soucieux de préparer leur retraite. Le communiqué souligne qu’il propose « une autre façon de préparer sa retraite avec une épargne qui reste disponible, un taux de conversion en rente garanti, une garantie plancher en cas de décès et un fonds en unités de compte à dimension ISR (investissement socialement responsable) ».

3,65% pour le Contrat Retraite Mutualiste du Combattant

Tout comme l’an dernier, le Contrat Retraite Mutualiste du Combattant, réservé aux « combattants d’hier et d’aujourd’hui », enregistre un rendement de 3,65% (2). Un taux qui n’a pas changé depuis 2012. Le communiqué de la France Mutualiste précise que « le capital réservé transmissible au décès a été revalorisé de 0,10% », comme cela a déjà été le cas en 2013.

(1) Brut de prélèvements sociaux et net de frais de gestion de contrat.

(2) Net de frais de gestion.

Partager cet article :
Émilie LONGIN

© cbanque.com / EL / Février 2015