Crédit immobilier : 6 Français sur 10 prêts à changer de banque pour leur projet

  • Par
Prêt immobilier
© Karen Roach - Fotolia.com

Selon un sondage réalisé par OpinionWay pour le courtier Meilleurtaux, 63% des personnes interrogées se déclarent prêtes à changer de banque pour réaliser leur projet immobilier.

Ils sont même 75% des 25/49 ans dans ce cas, selon le sondage de Meilleurtaux (1). « De quoi interpeller les banques quand on sait que l’emprunteur moyen est âgé de 37 ans », précise Maël Bernier, directrice de la communication du courtier. Dans le même temps, plus d’un Français sur deux jugent que les banques ne prennent pas assez de risques et devraient accorder plus de crédit immobilier. Ce chiffre monte à 65% pour les plus de 65 ans, contre 47% pour les 25/34 ans. « Plus les répondants sont âgés, plus leur jugement sur les banques est sévère », analyse le président de Meilleurtaux Hervé Hatt.

55% des Français estiment que c'est le bon moment pour acheter

Plus de la moitié des sondés estiment que 2015 est le bon moment pour acheter (64% parmi les CSP+, contre 49% chez les CSP-). Dans le même temps, 66% des personnes interrogées pensent que les taux vont rester stables, et 8 Français sur 10 que les prix « vont se maintenir aux niveaux actuels » ou baisser. Le sondage relève également que 12% envisagent d’acheter un bien immobilier cette année. « Parmi ceux qui ont un projet immobilier en 2015, ils sont près de 90% à considérer 2015 comme la bonne année » précise le communiqué, tandis que ceux ayant un projet plus lointain ne sont que 48,5% à le penser.

La pierre, un placement sûr pour 78% des sondés

Par ailleurs, ils sont 70% à estimer que le prêt à taux zéro est un « élément facilitant l’accession à la propriété », et 32% le citent comme « accélérateur de projet ». D’un autre côté, sept Français sur 10 considèrent que la politique actuelle « n’incite pas à l’investissement locatif ». Ce qui n’empêche pas 78% des personnes interrogées de continuer à évoquer la pierre comme un placement sûr. Ils sont même 82% des habitants de la région parisienne dans ce cas, dont 30% en sont même « tout à fait sûr ». Dans les communes de 2.000 à 19.999 habitants, le pourcentage de cette catégorie tombe à 17%. « Cette différence d’appréciation selon le lieu de résidence et notamment la taille des communes peut s’expliquer assez simplement par le prix de la pierre », commente Maël Bernier. « Ainsi, plus les prix de l’immobilier sont élevés, plus les acheteur ont le sentiment d’investir dans un placement sûr. »

(1) Sondage réalisé par OpinionWay entre le 19 et le 23 décembre 2014, sur un échantillon de 1.048 personnes.

Partager cet article :

© cbanque.com / EL / Janvier 2015