Assurance-vie en euros : un rendement de 2,4% en 2014 et de 2,1% en 2015 ?

  • Par
crédit argent
© ElenaR - Fotolia.com

Cyril Blesson, du cabinet Pair conseil, s’est prêté au jeu des pronostics pour le taux de rémunération moyen des fonds en euros des assurances-vie dans une interview au Figaro. Il table sur 2,4% pour l’année 2014, à comparer avec les 2,2% évoqués récemment par le cabinet Facts & Figures.

S’il est un fait sur lequel les spécialistes de l’assurance-vie s’accordent, c’est que le taux de rémunération des fonds en euros va baisser assez nettement en 2014. En 2013, le rendement moyen était de 2,8% selon l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Les pronostics pour l’année 2014 ont été revus à la baisse depuis l’appel à une diminution « significative » de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et en parallèle président du régulateur bancaire, l’ACPR, qui supervise le secteur de l’assurance en France.

Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures et éditeur du site Good value for money, a ainsi avancé début novembre un rendement moyen de 2,2% pour l’année 2014. Ce mercredi, c’est au tour de Cyril Blesson, associé au cabinet Pair conseil, qui édite Les Cahiers de l’épargne, d’y aller de son pronostic : « Ces fonds devraient rapporter cette année 2,4% en moyenne, et peut-être 2,1% seulement en 2015 », affirme-t-il dans une interview au Figaro.

Seul concurrent : le PEL

Il n’étaye pas son raisonnement dans cet entretien mais y souligne tout de même que « malgré la forte baisse de son rendement, le fonds en euros reste l'un des placements sans risque les plus attractifs du moment ». Cyril Blesson compare ainsi les 2,4% potentiels de l’assurance-vie en euros, net de frais de gestion mais avant prélèvements sociaux, au 1% du Livret A et du LDD.

Si les pronostics de Pair conseil étaient vérifiés, les fonds en euros de l'assurance-vie afficheraient toutefois un taux de rémunération inférieur à celui du Plan épargne logement en 2014. Le taux du PEL est actuellement fixé à 2,5%, là encore hors prélèvements sociaux. Ce qui permet à Cyril Blesson d’affirmer que « seul le PEL peut être considéré comme un concurrent » à l'assurance-vie en euros au rayon des placements offrant une garantie sur le capital.

Lire aussi : Rendements 2014 de l'assurance-vie : « les assureurs sont pris au piège »

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2014